La tenue de Serena a plus fait parler que son jeu

TennisA l'instar de Maria Sharapova, l'Américaine a fait un retour gagnant à Roland-Garros en battant Kristyna Pliskova.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Serena Williams a réussi son retour à Roland-Garros, qu'elle avait manqué l'an passé pour cause de maternité, en écartant la Tchèque Kristyna Pliskova, 70e mondiale, en deux sets (7-6 (7/4) 6-4) mardi.

L'Américaine aux 23 trophées du Grand Chelem, dont trois à Paris (2002, 2013, 2015) disputait son premier match depuis un peu plus de deux mois et sa défaite d'entrée à Miami. De retour sur le circuit WTA en mars à Indian Wells, après avoir donné naissance à son premier enfant en septembre, la cadette des sœurs Williams, 36 ans, n'avait joué que quatre rencontres jusqu'ici pour un bilan guère satisfaisant (2 victoires, 2 défaites).

Pour Serena Williams, qui arborait une combinaison intégrale et moulante largement commentée sur les réseaux sociaux, la marche s'annonce plus haute au deuxième tour face à l'Australienne Ashleigh Barty (17e), qui n'a concédé que quatre jeux face à la Russe Natalia Vikhlyantseva (6-3 6-1).

«J'ai toujours voulu être une super-héroïne et c'est un peu une manière d'en devenir une. J'ai vraiment l'impression d'être une super-héroïne quand je la porte», a affirmé l'Américaine. Cette tenue près du corps permet aussi «une meilleure circulation sanguine», a-t-elle précisé, après avoir connu des complications médicales suite à la naissance de sa fille, Olympia, en septembre, notamment des «problèmes de caillots de sang».

«J'en ai eu beaucoup au cours des douze derniers mois. (La combinaison) a effectivement une fonctionnalité. J'ai beaucoup porté de pantalon en jouant, parce que cela favorise une meilleure circulation sanguine. C'est une combinaison amusante qui me permet de jouer sans aucun problème», a-t-elle expliqué.

Sharapova passe aussi

Maria Sharapova, 30e joueuse mondiale, s'est elle aussi qualifiée pour le 2e tour, non sans une grosse frayeur contre la Néerlandaise Richel Hogenkamp (133e). La Russe de 31 ans s'est imposée en trois manches 6-1 4-6 6-3 en près de deux heures, après avoir été menée 3-0 dans la manche décisive. Au prochain tour, elle affrontera la Croate Dona Vekic (21 ans, 50e mondiale).

Double lauréate du tournoi en 2012 et 2014, Maria Sharapova n'avait plus remis les pieds Porte d'Auteuil depuis 2015: en 2016, elle purgeait sa suspension pour dopage et l'an passé, alors que les organisateurs ne lui avaient pas accordé d'invitation, elle avait renoncé aux qualifications sur blessure.

Mardi, elle a parfaitement débuté son match pour mener 6-1, 3-1, se dirigeant vers un succès facile. Puis la mécanique russe s'est déréglée: moins performante au service, elle a enchaîné les fautes directes (12, pour une total de 29), face à une adversaire qui a bien mieux lu son jeu et l'a poussée à prendre plus de risques.

Hogenkamp s'est alors parfaitement glissée dans la brèche pour remporter la 2e manche et mener 3-0 dans le set décisif. Sharapova, qui a multiplié les «come on Maria!» entre deux points pour se motiver, a alors retrouvé plus de puissance dans ses coups, et inversé le cours d'un set et d'un match mal embarqués.

«Merci Paris. Je suis incroyablement heureuse d'être de retour sur ces courts et de pouvoir rejouer à Roland-Garros», a commenté une Russe soulagée, interrogée sur le court Suzanne-Lenglen après sa victoire.

(afp/jsa/nxp)

Créé: 29.05.2018, 18h32

Articles en relation

Rafael Nadal: «J'ai vraiment souffert»

Tennis L'Espagnol, interrompu par la pluie lundi, s'est qualifié non sans mal pour le deuxième tour de Roland-Garros. Plus...

Stan a involontairement blessé un jeune garçon

Tennis Lors de son match du premier tour à Roland-Garros, le Vaudois a expédié un ramasseur de balles aux vestiaires. Plus...

Elle veut des punitions aussi pour les arbitres

Tennis Après sa victoire au 1er tour de Roland-Garros, Karolina Pliskova est revenue sur sa colère noire contre une arbitre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.