Pinot, Uran, Porte et Fuglsang perdent gros sur le Tour

CyclismeCes quatre leaders ont été les principale victimes, lundi, d'une 10e étape nerveuse et surprenante entre Saint-Flour et Albi.

Thibaut Pinot, entre autres cadors du peloton, a été piégé par les cassures lundi dans le final de l'étape.

Thibaut Pinot, entre autres cadors du peloton, a été piégé par les cassures lundi dans le final de l'étape. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Final de feu à Albi: le Belge Wout van Aert (Jumbo) a enlevé jeudi la 10e étape du Tour de France et Julian Alaphilippe (Deceuninck) a conforté son maillot jaune aux dépens de Thibaut Pinot, l'une des victimes du jour.

Pinot, qui a perdu 1 min 40 sec selon un premier pointage, a été piégé dans les 40 derniers kilomètres, tout comme quelques autres prétendants au podium, le Danois Jakob Fuglsang, le Colombien Rigoberto Uran et l'Australien Richie Porte.

Le coup de maître des Ineos

En revanche, la formation Ineos du Britannique Geraint Thomas et du Colombien Egan Bernal, a réussi un coup de maître à la veille de la première journée de repos. Au classement général, elle a placé Thomas à la 2e place, à 1 min 12 sec d'Alaphilippe, et Bernal à la 3e, à 1 min 16 sec.

D'autres coureurs bien positionnés à la fin de la première semaine ont perdu sensiblement plus. Entre autres, le Néo-Zélandais George Bennett, qui occupait la 4e place au départ de Saint-Flour, et, à un degré moindre, l'Espagnol Mikel Landa.

Derrière l'échappée matinale (Gallopin, Berhane, Turgis, Würtz, Eiking, Schär), une première alerte avait secoué le peloton à 64 kilomètres d'Albi, à l'initiative déjà de l'équipe Ineos.

Une cassure décisive

Mais tout était rentré dans l'ordre avant qu'une cassure se produise à 38 kilomètres de l'arrivée, sous l'impulsion des Deceuninck d'Alaphilippe, avec l'aide du vent. Le maillot jaune lui-même a mis un temps la main à la pâte avant que les hommes de Thomas décident de foncer.

Le groupe Pinot-Fuglsang s'est rapproché ensuite à une douzaine de secondes à l'entrée des 20 derniers kilomètres, au prix d'un effort total de leurs équipiers, mais il n'a pu faire la jonction.

Pour le gain de l'étape, van Aert a devancé d'extrême justesse l'Italien Elia Viviani. Le jeune Belge (24 ans), triple champion du monde de cyclo-cross par le passé, dispute le Tour pour la première fois.

Créé: 15.07.2019, 17h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.