Passer au contenu principal

Timea Bacsinszky en finale à Pékin

Timea Bacsinszky a obtenu son ticket pour la finale du tournoi de Pékin. La Vaudoise a battu en demi-finale la Serbe Ana Ivanovic 5-7 6-4 6-1.

Timea Bacsinszky passe en finale du tournoi de Pékin.(Samedi 10 octobre 2015)
Timea Bacsinszky passe en finale du tournoi de Pékin.(Samedi 10 octobre 2015)
Keystone

Huit ans après Martina Hingis, une nouvelle Suissesse va intégrer le top 10 au classement WTA. Son nom: Timea Bacsinszky, qui a hérité de ce nouveau statut en se qualifiant pour la finale de Pékin après un succès 5-7 6-4 6-1 face à la Serbe Ana Ivanovic.

Cette accession au top 10 récompense l'incroyable come-back de la Vaudoise, qui avait terminé 2014 au 48e rang et 2013 à la 285e place, à une époque où elle semblait perdue pour le tennis. La voilà désormais parmi la crème de la crème du tennis mondial, et même dans l'histoire du tennis helvétique puisqu'elle n'est que la quatrième Suissesse à accéder au top 10 après Martina Hingis, Patty Schnyder et Manuela Maleeva-Fragnière. «J'éprouve tellement de belles émotions...», a reconnu celle qui avait commencé la semaine au 17e rang, et dont l'entrée dans le top 10 sera entérinée lundi.

La percée de Timea Bacsinszky est d'autant plus remarquable qu'elle a connu un été difficile, durant lequel elle a accusé le coup et essuyé quatre défaites consécutives au 1er tour. C'était toutefois sans compter sur le mental de guerrière de la fille de Belmont, qui a retrouvé toute sa hargne cette semaine à Pékin. Victorieuse en trois sets au 1er tour (contre Camila Giorgi) puis à nouveau au 3e tour (Carla Suarez Navarro) et en quart de finale (Sara Errani), la Vaudoise est encore une fois passée par une manche décisive en demi-finale face à Ana Ivanovic.

«Ce qui a été crucial, c'est d'être restée fidèle à mon plan de jeu, d'être patiente. Je n'ai pas changé de stratégie même après avoir perdu le set initial. Je suis parvenue à bien défendre, puis à reprendre l'initiative au fil des points», s'est réjouie la Vaudoise, dont la tâche au 3e set a été facilitée par les pépins physiques de son adversaire, touchée au bas du dos.

Acte III face à Muguruza

Dimanche en finale (dès 10h en Suisse), Timea Bacsinszky cherchera à continuer sa progression au classement, en vue avant tout d'une participation au Masters de Singapour. Elle tentera aussi de remporter le tournoi le plus coté de sa carrière, après trois titres dans des tournois moins relevés à Acapulco, Monterrey (tous deux début 2015) et Luxembourg (2009). Pour y parvenir, elle devra battre l'Espagnole Garbine Muguruza (WTA 5), qui a dominé la Polonaise Agnieszka Radwanska en trois sets dans la seconde demi-finale.

Toutes deux parmi les grandes révélations de l'année, Timea Bacsinszky et Garbine Muguruza se sont affrontées à deux reprises jusqu'ici, et à chaque fois en Grand Chelem. Et toujours avec le même dénouement: une victoire de la jeune Espagnole (22 ans), tant au 3e tour à Melbourne (3-6 6-4 6-0) qu'en quart de finale à Wimbledon (7-5 6-3).

Si

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.