Passer au contenu principal

FootballTransfert: l'UEFA ouvre une enquête sur le PSG

Suite au transfert de Neymar au PSG, l'UEFA a ouvert une «enquête formelle» sur le club dans le cadre du fair-play financier.

Le PSG a recruté le Brésilien Neymar contre 222 millions d'euros. (Vendredi 1 septembre 2017)
Le PSG a recruté le Brésilien Neymar contre 222 millions d'euros. (Vendredi 1 septembre 2017)

L'UEFA a ouvert une «enquête formelle» sur le Paris SG dans le cadre du fair-play financier, a annoncé l'instance européenne vendredi soir, en précisant que «l'enquête portera sur la conformité du club avec l'exigence de l'équilibre financier, en particulier à la lumière de son activité de transfert récente».

Le PSG a recruté le Brésilien Neymar contre 222 millions d'euros et a officialisé jeudi le prêt du Monégasque Kylian Mbappé, assorti d'une option d'achat estimée à 180 millions d'euros, bonus compris.

«Au cours des prochains mois, la Chambre d'enquête de l'Organisme de contrôle financier des clubs de l'UEFA se réunira régulièrement afin d'évaluer soigneusement toute la documentation relative à cette affaire», précise l'UEFA dans son communiqué, indiquant par ailleurs qu'elle «ne fera aucun commentaire sur ce sujet tant que l'enquête sera en cours».

Le PSG «surpris»

Le PSG s'est déclaré «surpris» par l'enquête ouverte par l'UEFA, assurant avoir échangé avec l'instance européenne sur les transferts records de Neymar et Kylian Mbappé réalisés cet été.

«Le club est surpris d'une telle démarche, alors qu'il a en permanence tenu informé les équipes du fair-play financier de l'UEFA de l'impact de l'intégralité des opérations joueurs réalisées cet été alors que rien ne l'y obligeait», écrit le PSG, qui se dit «très confiant».

Sanctions en 2014

Depuis 2010, et sur décision de son président de l'époque, Michel Platini, l'UEFA a mis en place un mécanisme appelé fair-play financier (FPF), afin d'empêcher les clubs de football de se financer par la dette, comme ce fut longtemps le cas en Espagne par exemple.

Depuis lors, les clubs participant aux compétitions organisées par l'UEFA (Ligue des champions, Europa League) ne peuvent afficher un déficit supérieur à 30 millions d'euros cumulé sur trois exercices. Les sanctions peuvent aller jusqu'à l'exclusion de la Ligue des champions.

Le PSG avait déjà été sanctionné en 2014 à la suite d'un contrat passé avec l'office du tourisme du Qatar, que l'UEFA avait jugé surévalué. Les sanctions (lourde amende, restriction de joueurs inscrits en Ligue des champions, etc...) ont été levées depuis. Une récidive pourrait lui coûter cher.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.