Treize arrestations après des paris truqués

TennisDes soupçons de corruption pèsent sur des joueurs évoluant dans des tournois secondaires, «Future» et «Challenger».

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Treize personnes ont été arrêtées en Belgique dans un coup de filet soutenu par Europol visant «une organisation criminelle belgo-arménienne» spécialisée dans le trucage de matches de tennis, a annoncé mardi le parquet fédéral belge dans un communiqué.

L'instruction confiée à un juge belge de la région de Gand (nord-ouest) a débouché sur des perquisitions également en Allemagne, France, Bulgarie, Slovaquie, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis, est-il précisé. Les soupçons de corruption concernent des joueurs évoluant dans les tournois secondaires (niveaux «Future» et «Challenger»).

En Belgique, à l'issue de 21 perquisitions menées mardi matin, «13 personnes ont été privées de liberté pour audition. Le juge d'instruction décidera ultérieurement de leur éventuel maintien en détention», souligne le communiqué. Aucune précision n'a été donnée sur le résultat des interventions policières dans les autres pays cités.

«Plus facilement corruptibles»

L'enquête soupçonne une corruption «active» de joueurs de tennis professionnels depuis 2014 à travers le monde. Elle découle du travail de la Commission des jeux de hasard dépendant du ministère belge de la Justice, alertée dès 2015 par diverses officines de paris sur le fait que «de nombreuses personnes d'origine arménienne séjournant dans notre pays se seraient rendues coupables de trucage de matches dans le milieu du tennis».

Les suspects, indique encore le parquet fédéral, «répondent presque tous au même profil (pas de revenus, pas de travail, insolvables, etc.)». «Conformément à des instructions claires, ils utiliseraient l'argent mis à leur disposition dans des bureaux de pari afin de miser sur des matches de divisions inférieures à l'étranger pour lesquels les gains ne sont pas très élevés (5000 à 15'000 dollars US)», poursuit-il.

Lors de ces tournois secondaires, «il n'y a généralement pas d'enregistrements par des caméras, si bien que les joueurs seraient plus facilement corruptibles et que les organisateurs de matches truqués généreraient beaucoup d'argent». Outre les 13 arrestations en Belgique, réalisées principalement dans la région de Bruxelles, deux autres ont également eu lieu aux Pays-Bas, selon des médias néerlandais.

(afp/nxp)

Créé: 05.06.2018, 10h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...