Trentin en solo, Alaphilippe au repos

CyclismeL’Italien Matteo Trentin a remporté la 17e étape du Tour de France, disputée sur 208 km entre le Pont du Gard et Gap. Pas de soucis pour le maillot jaune Julian Alaphilippe.

Matteo Trentin a résisté à la chaleur pour s'imposer à Gap.

Matteo Trentin a résisté à la chaleur pour s'imposer à Gap. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si vous débarquez sur la Grande Boucle avec le maillot de champion d’Europe sur le dos, il y a de grandes chances que vous y leviez les bras. Le titre continental a été réintroduit en 2016 et, depuis, le porteur du paletot blanc, bleu et étoilé a toujours gagné la saison suivante en France (Peter Sagan en 2016 et Alexander Kristoff l’an dernier). Trentin a perpétué cette jolie tradition mercredi, remportant ainsi sa troisième étape sur le Tour, après des succès en 2013 et 2014.

Le plus fort

Ils sont trente-trois à avoir réussi à monter dans le bon wagon des échappés, mercredi en début d'après-midi. Après avoir soigneusement épluché sa composition, les équipes des leaders les ont laissés faire, prendre une vingtaine de minutes d'avance et se disputer la victoire à Gap. Parmi les fuyards, quelques cadors déçus de ce Tour comme Greg van Avermaet, Rui Costa, Edvald Boasson Hagen, Bauke Mollema ou encore Xandro Meurisse, le mieux classé au classement général. Le Suisse Michael Schär était aussi de la fête, pour la 3e fois depuis le départ de Bruxelles.

A l’approche du chef-lieu du département des Hautes-Alpes, huit éléments se sont détachés à l’avant. Trentin (Mitchelton-Scott) s’est ensuite extrait de ce groupe, pris en chasse par Pierre-Luc Périchon, puis Kasper Asgreen. Mais personne n’a revu le champion d’Europe en titre, qui a fini par s’imposer en solo, après une fugue de quasiment 15 kilomètres. Il a devancé Asgreen de 37 secondes et van Avermaet de 41.

Journée de repos

Derrière, on s'est offert une journée de repos inofficielle ou presque, quelques heures avant de s'attaquer au dessert de ce Tour 2019, sous la forme de trois étapes alpestres. Le peloton a même eu droit à une petite averse peu après la mi-parcours, qui a permis à pas mal de coureurs d'enfin se rafraîchir. Il faisait une nouvelle fois pas loin de 40 degrés lors du départ donné vers le Pont du Gard.

Jeudi, les choses sérieuses commencent donc, même si ce n'est sans doute pas là que se jouera cette édition 2019. Au programme, trois montées à plus de 2000 mètres d'altitude, dont le Col de l'Izoard (2360 m.) et le Col du Galibier (2642 m.), classés en hors-catégorie. Le sommet de ce dernier est situé à 19 kilomètres de l'arrivée à Valloire. La descente risque donc d'être aussi intéressante que son escalade! D'autant plus que des averses y sont possibles...

Créé: 24.07.2019, 17h23

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.