Trois blessés après la victoire du FC Bâle

FootballSuite à la victoire du FC Bâle en finale de la coupe de Suisse, on déplore trois blessés et deux incidents visant la police et les secouristes.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois personnes ont été blessées dimanche soir à Bâle lors des célébrations de la victoire du FC Bâle en finale de la coupe de Suisse de football. Des personnes se sont prises aux policiers et aux secouristes dans deux incidents séparés, ont indiqué les autorités bâloises.

Deux policiers ont été légèrement blessés lorsqu'ils sont intervenus dans une bagarre vers 20h30, précise dans un communiqué diffusé lundi le département de la justice et de la sécurité de Bâle-Ville. Les agresseurs ont disparu dans la foule.

Une demi-heure plus tard, des ambulanciers, accompagnés de policiers, ont reçu des canettes de bière lors d'une intervention. Une femme a été blessée et emmenée à l'hôpital. Les ambulanciers ont mené onze missions au total lors des célébrations.

Des incidents mineurs s'étaient déjà produits à Berne un peu plus tôt en marge du match entre Bâle et le FC Thoune (2-1). Des hommes encagoulés, supportant le club bernois, ont lancé des pierres sur une voiture de police, brisant la vitre arrière. Des fans des deux camps ont par ailleurs allumé plusieurs engins pyrotechniques.

(ats/nxp)

Créé: 20.05.2019, 02h31

Articles en relation

Bâle remporte sa treizième Coupe de Suisse

Football Albian Ajeti et Fabian Frei ont inscrit les deux buts de la victoire 2-1 face à Thoune dimanche au Stade de Suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.