Tyson Gay fait oublier Usain Bolt à la Pontaise

AthletissimaTyson Gay étincelant, des meilleures performances de l'année battues, et des Suissesses qui battent le record national sur 4X100m: le spectacle était au rendez-vous à Athletissima.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tyson Gay a fusé en 9''78 pour remporter un 100m d'excellente cuvée à Athletissima, mais la performance de la soirée au meeting de Lausanne est venue de l'Ukrainien Bohdan Bondarenko: en effaçant une barre à 2m41, celui-ci est devenu le troisième homme le plus «haut» de tous les temps, à 4 cm du record du monde du Cubain Javier Sotomayor.

Si vous avez manqué la grande soirée d'Athlétisme à Lausanne, voici pour la session de rattrapage.

Le public de la Pontaise a failli pouvoir applaudir le 4e record du monde de l'histoire du meeting: à une hauteur de 2m46, 1 cm de plus que le record du monde de Sotomayor, Bondarenko fut loin d'être ridicule. Il a largement engagé les épaules à son premier essai et réellement donné l'impression de pouvoir améliorer, dans un proche avenir en tout cas, cette barre mythique.

Outre Sotomayor, seul le Suédois Patrik Sjöberg (avec 2m42) a sauté plus haut dans l'histoire que ce grand échalas ukrainien de 1m97. Voilà dix-neuf ans qu'aucun homme n'était allé aussi haut.

Aisance déconcertante

Et pourtant, Bondarenko, peut-être parce qu'il ne parle pas anglais et apparaît moins charismatique que ses rivaux anglo-saxons, a effectué une bonne partie de son concours dans l'indifférence d'une bonne partie du stade (et du speaker).

Bondarenko (23 ans) a sauté avec une aisance déconcertante, franchissant ses premières barres vers 2m30 avec une bonne dizaine de centimètres de marge, stimulé aussi par la rivalité dans ce concours de l'Américain Erik Kynard (2m39).

Champion du monde juniors en 2008 et 7e des JO 2012 à Londres, Bondarenko n'a remporté aucune médaille dans un Championnat majeur en élite pour l'instant, mais sa progression fulgurante de cette année le propulse au rang de favori pour les Mondiaux de Moscou dans un mois.

Gay garde la main

Tyson Gay a confirmé son statut d'homme fort du sprint en ce début de saison. A la mi-course de son 100 m, l'Américain a passé la sur-multipliée pour distancer Asafa Powell (2e en 9''88) et l'Américain Michael Rodgers (9''96). Gay détient désormais les trois meilleurs chronos mondiaux de la saison (son meilleur, 9''75, date des «trials» américains il y a quinze jours).

La dernière fois (et seule fois précédente) que Gay s'était imposé à la Pontaise, en 2007, il avait enchaîné par un triplé mondial à Osaka (100, 200 et 4 x 100 m). Pour l'instant, Usain Bolt ne tourne pas à plein régime et se prépare pour les Mondiaux de Moscou dans un mois. Mais le Jamaïcain - qui courra sur 200 m à Paris samedi - doit se préparer aux Mondiaux à trouver en Tyson Gay un rival beaucoup plus consistant que l'Américain ne le fut ces dernières années.

Aussi constant que Gay puisse être cette saison, il n'a cependant pas couru au niveau d'un Yohan Blake, qui avait réalisé 9''69 l'an dernier à Lausanne. Aujourd'hui blessé, Blake ne devrait pas être de la partie pour défendre son titre mondial à Moscou. Les sprinters américains (Gay mais aussi Justin Gatlin, absent à Lausanne) peuvent donc rêver d'une petite revanche.

Lavillenie cale

Au disque, Sandra Perkovic a réalisé un pas de plus vers son objectif consistant à rester invaincue cette saison. La championne olympique croate a réussi le meilleur jet mondial de l'année avec 68m96. Elle est devenue la première athlète à remporter le Trophée de la Ligue de diamant dans sa discipline, alors même que seule la moitié des meetings a été disputée.

Une autre meilleure performance mondiale de l'année (MPM) a été signée par le revenant David Oliver, vainqueur du 110 m haies dans son style caractéristique de déménageur en 13''03.

Parmi les flops de la soirée, le champion olympique Renaud Lavillenie n'a franchi aucune barre à la perche (trois échecs à 5m62). Le concours, perturbé par le vent, a été gagné par le Grec Constantinos Filippidis avec 5m72.

Le 5000 m messieurs a fait se lever toute la tribune principale lors du sprint final décoiffant des Ethiopiens, qui placent six des leurs dans les sept premiers (!). Yenew Alamirew (Eth) s'est imposé en 13'06''69.

(si/nxp)

Créé: 04.07.2013, 22h44

Articles en relation

Revivez la soirée Athletissima à la Pontaise

Athletissima La 8e étape de la Ligue de diamant d'athlétisme a fait escale au stade de la Pontaise. Courses, résultats, anecdotes et réactions, revivez le 38e meeting lausannois. Plus...

Tyson Gay, propulsé star d'Athletissima

Lausanne Tyson Gay, le meilleur sprinter de la saison jusqu'à présent, sera la star principale d'Athletissima, avec encore Renaud Lavillenie et les coureurs de haies. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.