La vaillance de Zurich n'a pas suffi

FootballL'équipe d'Uli Forte ne sera pas le premier club de deuxième division à s'extirper d'une phase de poules européenne.

Le joueur du FC Zurich Cedric Brunner, à droite, à la lutte avec Dzon Delarge.

Le joueur du FC Zurich Cedric Brunner, à droite, à la lutte avec Dzon Delarge. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le FC Zurich, qui devait impérativement s'imposer à Ankara pour réussir l'inédit, a perdu 2-0 contre Osmanlispor lors de la 6e et dernière journée de l'Europa League.

Les Zurichois terminent donc à la troisième place du groupe L mais - et la précision est d'importance - à trois points seulement de Villarreal (6e du championnat d'Espagne) et devant le Steaua Bucarest (1er du championnat de Roumanie). Ce sont les Valenciens qui, en s'imposant 2-1 face aux Roumains, ont pris la deuxième place qualificative derrière Osmanlispor.

Les Turcs, qui avaient quitté le Letzigrund défaits 2-1 à la fin septembre, n'ont une fois de plus pas eu la tâche aussi facile qu'ils auraient pu l'espérer au moment d'affronter une équipe de D2. Et les septièmes de Süper Lig ont dû attendre la 73e minute pour, enfin, mettre au pas le leader de la Challenge League suisse, grâce à une frappe puissante et imparable du Congolais Dzon Delarge. Erdal a doublé la mise à la 89e.

Des buts qui devaient bien finir par tomber tant les Ankariotes se sont approchés de la cage d'Andris Vanins au cours de la seconde période. Le portier letton s'était du reste interposé devant le Camerounais Pierre Webo deux minutes seulement avant de plier une première fois.

A l'image de l'ensemble de sa campagne, le FCZ a fait preuve de bravoure et de courage jeudi. Jamais surclassé par aucun de ses trois adversaires dans cette poule, pas même Villarreal, il n'avait cependant pas non plus ce petit plus qui lui aurait permis de réaliser l'impensable et de s'inviter en 16es de finale en février prochain. A Ankara, les Zurichois n'ont cadré leur premier tir, par Sangone Sarr, qu'à la 64e.

Le quotidien d'Uli Forte et de ses joueurs aura désormais bien moins de saveur, dans une Challenge League que le club aux douze titres de champion domine avec dix longueurs d'avance sur Neuchâtel Xamax, sans avoir jamais connu la défaite cette saison. Pas même en Coupe de Suisse, dont il est le détenteur. Tiens, il reste finalement encore un territoire dans lequel Zurich peut s'épanouir: le Parc Saint-Jacques et un quart de finale contre le FC Bâle le 2 mars. (si/nxp)

Créé: 08.12.2016, 19h03

Articles en relation

Le «petit» FC Zurich secoue l’Europe. Jusqu’à l’exploit?

Football Issue de la Challenge League, la troupe d’Uli Forte pourrait se hisser en 16es de finale de l’Europa League. Analyse d’une belle réussite. Plus...

Le FC Zurich pour marquer l'histoire

Football Le FCZ peut marquer l'histoire s'il se qualifie pour les 16es de finale de l'Europa League jeudi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.