Passer au contenu principal

Valentin Tanner: «Cette fois, c’est officiel, on est vraiment bronzés»

Comme en 2014 et 2017, le Team de Cruz se classe 3e des Mondiaux de Lethbridge. Battus d’un cheveu par le Canada en demi-finale, les Genevois ont dominé le Japon (8-4) grâce une pierre précieuse de Benoît Schwarz.

Benoît Schwarz, Sven Michel, Peter de Cruz et Valentin Tanner (de gauche à droite) ont vite retrouvée le sourire. (photo: AP)
Benoît Schwarz, Sven Michel, Peter de Cruz et Valentin Tanner (de gauche à droite) ont vite retrouvée le sourire. (photo: AP)

Ils rejouent avec bonheur le remake d’un film mythique. À leur sauce, à grand coups de balai, en faisant parfois d’une pierre quatre coups. Eux, ce sont les «Bronzés font du curling», alias le Team de Cruz. Ce dimanche, les Genevois ont remporté à Lethbridge (Can) leur sixième médaille de bronze. La troisième mondiale après Pékin (2014) et Edmonton (2017). Ajoutez-y deux breloques européennes et leur podium olympique, l’hiver dernier à Pyeongchang, et le compte est bon.

«Cette fois, c’est officiel, on est vraiment bronzés», se marre Valentin Tanner, le lead de l’équipe. Bien sûr, Peter de Cruz, Benoît Schwarz et Sven Michel – le reste de la bande –, ont été à deux doigts d’écarter le Canada en demi-finale (5-6) et sur le moment, ils ont eu la rage. Mais leur succès contre le Japon (8-4) a adouci leurs regrets. Mieux vaut cela que l’amertume d’une médaille en chocolat!

Valentin Tanner, quel sentiment prédomine, la frustration ou la satisfaction du devoir accompli?

Terminer sur le podium d’un championnat du monde aussi disputé, c’est d’abord une grande fierté. Il y a dix autres équipes qui auraient voulu être à notre place. Une médaille de bronze, c’est quand même mieux qu’un coup de pied au derrière! C’était déjà énorme de finir juste derrière la Suède à l’issue du Robin Round. Franchement, on n’avait encore jamais atteint un tel niveau de jeu. C’était la forme de notre vie!

Il n’empêche que vous avez failli battre le Canada en demi-finale. Si vous deviez refaire le match…

Impossible, tout était parfait. La décision s’est jouée sur un rien. Ou plutôt sur un coup du diable de Kevin Koe. Dire que ses gars ont failli trop balayer. Oui, bien sûr, c’était irritant. On avait les moyens de se qualifier pour la finale et, qui sait, d’enlever le titre. On a encaissé le coup et puis, on a cherché à bien dormir. Il faut surtout se dire qu’on a disputé un match de fou, un combat d’une formidable intensité. La patinoire était bondée et tout le monde était contre nous. On a kiffé!

Après une telle débauche d’énergie, avez-vous eu du mal à vous remobiliser pour affronter le Japon?

Non, car on était bien préparés. La semaine a été longue, physiquement éprouvante, mais on ne s’est jamais senti déglingués. On le doit à la qualité de notre staff. L’important, c’était de faire le vide, de chasser toutes les énergies négatives.

En début de match, on vous a tout de même sentis un peu sur la défensive, moins agressifs et moins précis.

C’est vrai, on a eu un peu de mal à se mettre dans le coup. Tous, on a raté quelques coups. Mais une connerie ou deux, ça se rattrape. On est toujours couvert par le coéquipier qui joue après. Il fallait rester concentrés et, surtout, ne pas céder au découragement.

Car vous avez toujours un atout maître dans votre manche? Ah, ce coup de quatre de Benoît Schwarz en conclusion du 7e end!

C’est vrai qu’il a été décisif, c’était un peu un quitte ou double comme les Japonais en ont tenté deux sans succès en fin de partie. C’était une pierre incroyable. Elle a débloqué notre situation, elle a boosté notre confiance et elle a plombé le moral de notre adversaire.

Tout est bien qui finit bien?

Au bilan, il y a la médaille et surtout la manière. C’est de bon augure pour la suite. On poursuit notre progression, Sven Michel s’est intégré à l’équipe plus vite qu’on pouvait le penser. Non, on ne va pas pleurer sur notre sort.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.