Vladimir Petkovic: «Le courage a manqué»

Foot - Mondial 2018Le sélectionneur a regretté la passivité de ses joueurs en début de match. Et espère retrouver Behrami au plus vite.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous ne méritions pas un autre sort!» Vladimir Petkovic a le mérite de la franchise. A ses yeux, l'équipe de Suisse est restée très loin du compte à Lisbonne.

«Nous avons été trop passifs en début de rencontre. Le courage a manqué, dit-il. Notre première demi-heure fut de bonne facture. Mais nous aurions dû faire plus. Nous aurions dû agir. J'ai le sentiment que nous avons fait que réagir...» Le sélectionneur souligne, bien sûr, l'importance du premier but. «Il est malheureux. Il tombe, surtout, au mauvais moment, lâche-t-il. Si nous avions regagné la pause sur le score de 0-0, la donne n'aurait plus été la même. Mais il a manqué trois minutes.»

«Il convient désormais d'analyser cette rencontre. Comprendre pourquoi nous avons été incapables de montrer notre vrai visage, poursuit-il. Il faut l'oublier aussi très vite pour basculer sur les barrage. Je n'ai pas encore réfléchi sur nos éventuels futurs adversaires. Je dois avouer que je n'ai pris connaissance de leur nom qu'à l'issue de ce match. Nous étions convaincus de pouvoir nous qualifier directement pour la Russie. L'Irlande du Nord, l'Eire, la Suède et la Grèce sont des équipes qui me semblent bien armées sur le plan athlétique. La seule préférence que je peux avancer ce soir, c'est de pouvoir disputer le match retour à domicile.» Au Parc Saint-Jacques de Bâle plus précisément.

Enfin, le coach national n'a pas tenu répondre à la question de savoir si ce match de Lisbonne a démontré que le seul joueur irremplaçable dans sa sélection est Valon Behrami, absent justement de cette finalissima. Mais le fait qu'elle soit posée en ces termes ne lui a pas déplu. Elle traduit bien une évidence. «J'espère que Valon sera d'attaque pour ce barrage», glisse-t-il.

(ats/nxp)

Créé: 11.10.2017, 00h38

Articles en relation

La Suisse a failli le soir où elle devait être grande

Foot - Mondial 2018 Battue dans les grandes largeurs au Portugal (2-0), la Nati devra jouer les barrages en novembre pour aller au Mondial. Plus...

Djourou: «Le Portugal était meilleur que nous»

Foot - Mondial 2018 Au moment d'analyser la désillusion lisboète, les joueurs suisses ont concédé la supériorité du Portugal. Plus...

Les adversaires de la Nati pour les barrages

Foot - Mondial 2018 La Suisse sera protégée lors du tirage au sort le 17 octobre. Ces barrages se disputeront entre le 9 et le 14 novembre. Plus...

Revivez notre direct sur Portugal - Suisse

Portugal - Suisse La Nati, qui avait besoin d'un point pour se qualifier pour le Mondial 2018, s'est inclinée 2 à 0 au Portugal. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.