Petkovic et la Suisse, deux ans et demi de plus

FootballC’est officiel, l’équipe de Suisse sera dirigée par Vladimir Petkovic jusqu’à son éventuelle participation à la Coupe du monde au Qatar en 2022.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une élimination précoce lors du prochain Championnat d'Europe disséminé dans douze villes différentes du Vieux-Continent n'y changera rien. Le Tessinois sera toujours à la barre de l'équipe nationale en août prochain et pour les deux années et demie qui suivent. Ce serait tout de même un revers majeur pour cette sélection, car ce tournoi qualifiera les deux premiers de chaque groupe (la Suisse est dans le A, avec la Turquie, l'Italie et le Pays de Galles) et les quatre meilleurs troisièmes des six poules, mais la question ne se pose plus.

«Le contrat de Vladimir Petkovic est prolongé jusqu’au 21 décembre 2022», a confirmé mardi, à Muri, Dominique Blanc, le président de l’ASF. Ce dernier a ensuite précisé les contours de cette entente: «Elle est focalisée sur la qualification au Mondial au Qatar. En cas de non-qualification, ce contrat pourrait s'arrêter au 31 décembre 2021, ou en mars 2022 si notre équipe devait s’incliner au terme des barrages.»

Ne pas tenter le diable

Les dirigeants de l'ASF n'ont pas voulu tenter le diable et attendre le verdict de cette compétition européenne pour choisir entre ce qu'ils savent avoir et ce qu'ils auraient éventuellement pu se payer. Petkovic est tout de même devenu l'égal de Köbi Kuhn il y a quelques mois, en réussissant à qualifier le pays pour son troisième tournoi majeur d'affilée, après les éliminations frustrantes en 8es de finale à l'Euro 2016 contre la Pologne (1-1 ap, 4-5 tab) et à la Coupe du monde 2018 en Russie face à la Suède (0-1).

De son côté, le «Mister» n'a pas forcément choisi la facilité, en se lançant le challenge de qualifier la Suisse pour la prochaine Coupe du monde et alors que sa cote personnelle est au plus haut. Car s'il est désormais aisé de faire partie des 24 formations qui disputent un Euro (43,6% des équipes en lice jouent la phase finale), c'est bien plus compliqué pour un Mondial qui se jouera toujours à 32 équipes en novembre et décembre 2022. Seulement treize formations européennes (23,6%) y participeront, et les qualifications s'annoncent à couteaux tirés!

Chantier de taille

Aux commandes de la sélection nationale depuis 2014, le Tessinois entraîne désormais depuis plus de vingt ans. Il a débuté sur le banc «chez lui», à Bellinzone, Malcantone Agno et Lugano, avant un passage à succès aux Young Boys. Il a ensuite dirigé Samsunspor, en Turquie, s'est testé pour quatre matches au FC Sion et a pris en main finalement la Lazio de Rome. En équipe de Suisse, Petkovic a un bilan plus que positif de 34 victoires, dix nuls et seize défaites, dont deux aux tirs au but (Suède 2016 et Angleterre 2019) ont été éliminatoires dans des matches couperets.

Son prochain chantier est de taille. L'équipe qui se dessine en vue de l'Euro 2020 risque d'être en manque de rythme à l'attaque des choses sérieuses et, surtout, en dette de joueurs offensifs capables de faire des différences au niveau international. Derrière, Akanji ne joue plus à Dortmund et Schär connaît des difficultés passagères à Newcastle. Devant, Shaqiri (qui a joué 0 minute en qualifications) n'en finit plus de se blesser à Liverpool, Seferovic est régulièrement sur le banc à Benfica et Embolo guère plus qu'un remplaçant à Mönchengladbach. Au moins, ils risquent d’être tous frais pour le chaud été qui les attend à Bakou et à Rome...

Robin Carrel, Muri

Créé: 25.02.2020, 14h34

Articles en relation

Avenir de Petkovic: on saura mardi

Football L'ASF a convoqué une conférence de presse pour mardi (14h30). Elle devrait annoncer la prolongation du contrat du sélectionneur national, pour deux ans. Plus...

Vladimir Petkovic devrait prolonger son contrat

Football Pendant l’Euro 2020, l'équipe de Suisse sera basée à Rome plutôt qu’à Bakou. Le sélectionneur parle de l’avenir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.