Vladimir Petkovic: «Trouver le bon mélange»

FootballLe sélectionneur veut voir son équipe orientée vers le résultat, tout en intégrant de nouveaux joueurs lors de la rencontre de Ligue des nations contre la Belgique vendredi.

Vladimir Petkovic continue à renouveler l'équipe de Suisse.

Vladimir Petkovic continue à renouveler l'équipe de Suisse. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux matches de Ligue des nations à l’extérieur attendent l’équipe de Suisse, vendredi en Belgique et lundi en Islande. «Deux parties compliquées, que nous voulons aborder de la meilleure manière possible», a expliqué Vladimir Petkovic. Le sélectionneur a décidé de continuer ses «essais» en convoquant Christian Fassnacht pour la première fois et en faisant revenir Florent Hadergjonaj (une sélection en amical), mais ne veut pas voir les deux matches à venir comme un terrain d’expérimentations. «Il faut trouver le bon mélange», a ajouté «le Mister», qui s’est privé de joueurs d’expérience pour ces deux parties. Stephan Lichtsteiner («en accord avec lui»), Johan Djourou et Blerim Dzemaili, par exemple, sont restés à disposition de leur club.

L’idée directrice est claire: continuer le «renouvellement» entamé en septembre face à l’Islande et l'Angleterre. Kevin Mbabu, blessé, n’est pas là, contrairement à Albian Ajeti et Djibril Sow, tous deux de nouveau appelés. «Chacun devra gagner sa place à l’entraînement et en match. On ne va pas tester pour tester, on doit toujours être orientés vers le résultat. C’est toujours plus simple d’intégrer des nouveaux si les bonnes performances sont là», a appuyé le technicien, qui a décidé de baser son équipe à Zurich jusqu’au départ pour Bruxelles mercredi.

Oublier le 6-0 de Saint-Gall

«Nous pouvons bénéficier de belles installations au GC/Campus pour nous entraîner. On va passer deux nuits à Zurich avant de partir mercredi, nous sommes proches de l’aéroport, c’est idéal», a-t-il enchaîné, avant de clamer son optimisme pour les rencontres à venir. «La Belgique est une équipe de classe mondiale, mais nous voulons nous montrer à la hauteur et ramener un résultat. Ensuite, trois jours plus tard en Islande, ce sera tout sauf simple, même si nous les avons dominés à l’aller.» Le 6-0 de Saint-Gall devra vite être oublié, tant les conditions seront différentes à Reykjavik, où la température risque d’être assez basse.

Actuellement, la Suisse et la Belgique (un match chacune) comptent trois points, l’Islande zéro (deux matches joués). Le premier du groupe sera qualifié pour le «final four», le troisième relégué en division B.

Créé: 08.10.2018, 16h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.