Wawrinka confirme sa participation à Melbourne

TennisLe Vaudois, après de longs mois d'absence dus à son opération consécutive à un problème de cartilage à un genou, sera présent à l'Open d’Australie.

Stan Wawrinka est officiellement de retour.

Stan Wawrinka est officiellement de retour. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Stan Wawrinka (ATP 9) a officiellement confirmé samedi sa participation à l'Open d'Australie. Le Vaudois, après six mois d'absence dus à son opération consécutive à un problème de cartilage à un genou, a bien pu s'entraîner ces derniers jours, a-t-il annoncé samedi.

«Le fait que je puisse jouer ici représente une grande victoire pour moi. Je me sens mieux, même si physiquement, je ne me situe pas encore au niveau que je souhaiterais», a fait savoir le vainqueur de l'édition 2014, qui jouera au premier tour contre le Lituanien Ricardas Berankis (ATP 138).

Wawrinka avait plus d'une fois repoussé son retour sur les courts, renonçant aux exhibitions d'Abu Dhabi fin décembre et de Melbourne cette semaine (Tie Break Tens). Des doutes ont accompagné jusqu'au bout sa participation. Il s'était envolé pour Down Under sans savoir s'il serait vraiment en mesure de s'aligner.

La personnalité suisse de l'année 2014 a pris sa décision après un dernier test positif à l'entraînement face au Français Pierre-Hughes Herbert. Son genou tient le coup, même s'il lui vaut encore des douleurs occasionnelles.

«Un long processus»

Wawrinka vient de traverser la phase la plus difficile de sa carrière. Son coach Magnus Norman l'a quitté, pendant qu'il se morfondait à cause de sa blessure. De son propre aveu, il doit beaucoup, dans le fait de s'être accroché pour revenir, à son préparateur physique Pierre Paganini, qui est aussi un ami. Wawrinka n'a toujours pas de nouveau coach attitré. Il est à nouveau suivi de plus près par Yannick Fattebert, son ancien entraîneur à temps partiel.

Dans l'immédiat, la priorité consiste pour lui à se reconstruire physiquement. Il vient de suivre une semaine d'entraînement intensive, qui lui a permis notamment de jouer contre Rafael Nadal, Novak Djokovic ou encore Grigor Dimitrov. «Revenir à mon top niveau représente un long processus. Mais c'est le but d'y arriver pour cette année», a relevé le triple vainqueur en Grand Chelem.

Le Vaudois n'est cependant pas dénué d'ambitions pour Melbourne. «Si je n'étais pas persuadé de pouvoir remporter des matches ici, je n'irais pas sur le court», a-t-il tenu à mettre au point.

A priori, le match contre Berankis constitue une entame «parfaite» pour se refaire une santé. Mais il préfère ne pas se prononcer sur la question, n'ayant jamais affronté le Balte. (si/nxp)

Créé: 13.01.2018, 08h22

Articles en relation

Federer, favori (trop) évident à Melbourne?

Open d'Australie Le Bâlois est bien le principal candidat à sa propre succession et les autres cadors du circuit manquent cruellement de repères. Plus...

Bencic en quête d'exploit en Australie

Tennis La Saint-Galloise, qui a remporté trois de ses quatres rencontres de simple, a de bonnes raisons d'espérer faire un excellent tournoi à l'Open d'Australie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

C'est la guerre du rail entre CFF et BLS. Paru le 20 avril 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...