Passer au contenu principal

Xavi et le grand pont d’or

Xavi, incarnation du FC Barcelone pendant près de vingt ans, terminera sa carrière au Qatar.
Xavi, incarnation du FC Barcelone pendant près de vingt ans, terminera sa carrière au Qatar.
AFP

Comme Steven Gerrard à Liverpool, il n’a voué son talent qu’à un seul club. Durant près de vingt ans et plus de 750 matches, Xavi a été l’incarnation du Barça, son inspiration, sa marque de fabrique. Le gardien du jeu, du toque. Mais comme le héros d’Anfield, dragué par les sirènes des Los Angeles Galaxy, le stratège espagnol ne finira pas sa carrière sur la pelouse mythique du Camp Nou. Un dernier grand pont le mènera la saison prochaine à Al Sadd, dans l’éden du football qatari.

«Le moment est venu pour Xavi de dire au revoir», a dit à la radio Cope Joaquin Hernandez, le père du champion du monde et double champion d’Europe. Evoquant une «décision mûrement réfléchie». Eventant un secret de Polichinelle. A 35 ans, le complice d’Iniesta ne se voyait pas honorer sa dernière année de contrat sur le banc de Barcelone, là où trop souvent il a déjà été relégué cette saison. Pas facile pour un grand club de gérer le crépuscule de ses icônes sans flétrir leur ego. «Il a eu la grande chance de recevoir une offre vraiment impressionnante qui lui permet de continuer à jouer au football, de se préparer comme futur entraîneur et de se reposer un peu», a ajouté le géniteur du génie catalan. La nature du contrat n’a pas été… dévoilée mais Xavi ne perdra pas au change.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.