Passer au contenu principal

Xherdan Shaqiri: «Les choses doivent changer»

La star de l'équipe de Suisse, de retour sur le terrain après une absence de deux mois, aimerait devenir un joueur clé dans son club, le Bayern Munich.

Xherdan Shaqiri ne veut plus être considéré comme un joueur de complément dans son club.
Xherdan Shaqiri ne veut plus être considéré comme un joueur de complément dans son club.
Keystone

Xherdan Shaqiri veut voir son rôle évoluer avec le Bayern Munich. Il lance un appel à son entraîneur Pep Guardiola.

De retour au jeu vendredi après une absence de près de deux mois - son dernier match avec le Bayern remontait au 5 avril -, Xherdan Shaqiri estime qu'il a encore besoin de temps pour retrouver son meilleur niveau. «Il était crucial de jouer sans avoir mal. Ce fut heureusement le cas vendredi, lâche-t-il. On a bien vu combien j'avais «faim» de ballons en début de rencontre. Je dois encore monter en puissance. J'ai le temps d'ici le 15 juin.»

Le message à Pep Guardiola

On le sait, sa deuxième saison au Bayern Munich a été perturbée par ses... trois blessures musculaires. Le Bâlois n'a, ainsi, disputé que deux rencontres de Bundesliga dans leur intégralité. «J'attendais davantage de cette saison, avoue-t-il. J'ai tout de même eu un temps de jeu intéressant. J'ai davantage marqué que l'an dernier. Mais depuis ma venue il y a deux ans au Bayern, on me considère comme un joueur de complément. Les choses doivent désormais changer.»

Xherdan Shaqiri envoie donc un message clair à Pep Guardiola. «Je crois bénéficier de l'estime de mes dirigeants, poursuit-il. Ils entendent miser sur moi. Mais avec Guardiola, je n'ai pas encore eu une véritable discussion...» Le Bâlois attend donc un signe de son entraîneur avant de se prononcer définitivement sur son avenir. Son contrat avec le Bayern court jusqu'en juin 2016.

Son duel avec Franck Ribéry

Aux yeux de ses dirigeants, Xherdan Shaqiri a le profil pour succéder à Arjen Robben et à Franck Ribéry, âgés respectivement de 30 et 31 ans. Au Brésil, le Bâlois espère bien croiser la route de Ribéry dans le Suisse - France du 20 juin à Salvador qui devrait leur offrir plusieurs face-à-face. «Je joue à droite. Il joue à gauche. Il est inévitable qu'il y aura des duels, lâche Shaqiri. Cela sera très... intéressant. Je sais que Franck a mal au dos. Il a 31 ans, c'est un âge «critique». Le Brésil sera sans doute sa dernière Coupe du monde. Il va tout faire pour la jouer. La France nourrit de grandes ambitions au Brésil. Mais si Franck devait renoncer, cette équipe ne serait vraiment plus aussi redoutable...»

Seulement 13 minutes lors de la Coupe du monde 2010

A Weggis, son nom fut scandé à chaque entraînement. «A la limite, cela me gêne, avoue-t-il. Mais je l'accepte. Il est vrai que je suis sur toutes les pubs à la TV.»

A 22 ans, Xherdan Shaqiri s'apprête à disputer une deuxième Coupe du monde quatre ans après l'Afrique du Sud où il surtout ouvert grand ses yeux de juniors. Son temps de jeu s'était limité à une apparition de 13 minutes lors du dernier match contre le Honduras.

«De 2010, je veux retenir bien sûr la victoire sur l'Espagne, dit-il. Mais j'étais là pour apprendre, pour vivre de l'intérieur une longue cohabitation. Aujourd'hui, il est juste d'affirmer que l'harmonie entre les anciens et les jeunes fonctionne bien mieux qu'il y a quatre ans. Nous n'avons d'ailleurs pas le choix si nous voulons réussir. Sans un esprit d'équipe sans faille, nous n'aurons aucune chance. La Suisse n'a pas le réservoir de l'Espagne ou de l'Allemagne.»

(si)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.