Passer au contenu principal

YB joue déjà son avenir européen

Les Bernois reçoivent Valence en Ligue des champions mardi (18h55). Défaite interdite.

L'entraîneur Gerardo Seoane (à dr.)en est convaincu: son équipe a le niveau de la Ligue des champions.
L'entraîneur Gerardo Seoane (à dr.)en est convaincu: son équipe a le niveau de la Ligue des champions.
Keystone

Battus lors de ses deux premiers en Ligue des champions, Berne n’aura plus le droit à l’erreur mardi soir face contre Valence (18h55). YB se doit de débloquer son compteur de points pour espérer être être encore européen au printemps. Si au contraire Valence s’impose au Stade de Suisse, les Espagnols auraient alors le champ libre vers le 3e rang de ce groupe H, qualificatif pour les 16es de finale de Ligue Europa.

«Nous avons le niveau»

Dos au mur, l’entraîneur Gerardo Seoane s’est voulu positif en conférence de presse d’avant-match, lundi en début d’après-midi. «Nous avons démontré que nous avions le niveau nécessaire pour la Ligue des champions. Cela fut notamment le cas en première mi-temps contre Manchester United. A Turin, ce but encaissé trop tôt nous a fait très mal.»

Après ces deux revers, concédés à chaque fois sur le score de 3-0, le couperet menace déjà le club bernois. Une situation qui n’inquiète pas plus que ça le technicien lucernois. «Nous n’avons aucune pression particulière, a-t-il balayé. On se réjouit surtout de disputer ce match. Nous évoluons dans la cour des grands et nous en sommes conscients. Il faudra livrer un match parfait mardi soir pour décrocher un résultat.»

Valence, le coup de la panne

Les Bernois auront face à eux une équipe de Valence en panne d’efficacité sur le plan offensif. Les hommes de Marcelino, 13es de la Liga, n’ont inscrit que 7 buts en 9 journées de championnat. Aucun joueur ne comptabilise plus qu’un goal depuis le début de la saison au sein d’une équipe encore muette en Ligue des champions. Gerardo Seoane a relativisé ce bilan famélique. «Valence s’appuie sur un contingent aux qualités incroyables. Tous les cadres sont habitués au niveau international. Avec des joueurs comme Gameiro, Rodrigo ou Batshuayi, l’équipe a un réel potentiel offensif.»

De son côté, le milieu de terrain bernois Djibril Sow se montre ambitieux. «Nous avons bien observé l’équipe à la vidéo, confiait l’international suisse. Comme tous les clubs espagnols, Valence joue bien au football, avec des individualités de grands talents. Cela dit, nous aurons notre chance mardi. Nous devons être agressifs dès le coup d’envoi pour les empêcher de développer leur jeu. Dans notre stade, nous pourrons aussi compter sur le soutien de notre public.»

United - Juventus au programme

Les 31'000 supporters bernois attendus devront ainsi jouer le rôle de 12e homme pour maintenir leur club dans la course européenne. Cette double confrontation contre Valence est d’ores et déjà décisive pour YB, qui se rendra à la Mestalla le 7 novembre prochain.

Les Espagnols (3es) ont décroché leur premier point lors de la deuxième journée, en accrochant Manchester United à Old Trafford (0-0). De leur côté, les hommes de José Mourinho attendent la Juventus mardi soir (21h) pour le choc au sommet de ce groupe H.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.