Ambitieuse, la Suisse envoie 109 athlètes à Rio

Jeux olympiquesLa sélection de Swiss Olympic est la plus nombreuse depuis les Jeux d’Atlanta, en 1996.

Nicole Buechler et ses compatriotes ont récupéré le matériel officiel de la délégation suisse à Rio, mardi à Luterbach dans le canton de Soleure.

Nicole Buechler et ses compatriotes ont récupéré le matériel officiel de la délégation suisse à Rio, mardi à Luterbach dans le canton de Soleure. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A Luterbach, dans le canton de Soleure, une poignée d’athlètes défilent en traînant une grosse valise rouge. A l’image des jeunes recrues de l’armée, les futurs «cariocas» viennent de toucher le matériel officiel de la délégation suisse à Rio. Casquettes, chaussures, vestes, pantalons, T-shirts: chacun essaie vêtements et accessoires dans une petite cabine et fait son marché dans le grand entrepôt qui fait office de magasin.

Juste à côté, une salle accueille une conférence de presse destinée à lever le voile sur les dernières sélections pour les Jeux olympiques qui commenceront le 5 août. L’événement se déploiera sur 17 jours et accueillera pas moins de 10 500 athlètes venus de 206 pays. Parmi ces sportifs, 109 (48 femmes et 61 messieurs) représenteront la Suisse dans 16 disciplines. Il s’agit de la plus importante délégation de Swiss Olympic depuis les Jeux d’Atlanta en 1996 (115 participants).

Parmi ces 109, il y aura du sang neuf, puisque 76 sont de parfaits néophytes. A l’instar de la golfeuse genevoise Albane Valenzuela, 18 ans, qui est la plus jeune Suissesse de ces Jeux. Pour tous ces jeunes champions, l’expérience de Rio sera précieuse en vue de Tokyo 2020 et des Jeux suivants. D’autres sélectionnés sont plus aguerris à l’instar de Roger Federer, qui vivra ses 5es JO. Au nombre de participations, le Bâlois devance d’une longueur Nicola Spirig, Fabian Cancellara et Sven Riederer.

Mais la quantité ne fait pas toujours la qualité. Heureusement, sur ce point, Ralph Stöckli se veut rassurant. «Nous avons le potentiel pour ramener des médailles dans de nombreuses disciplines, comme en tennis, en VTT, en équitation, en escrime», estime le chef de mission aux JO de Rio.

Objectif: 5 médailles

Mais pas question de s’emballer pour autant. Au chapitre des objectifs, l’ancien curleur se veut prudent. Et vise 5 médailles, soit une de plus qu’il y a quatre ans. «A Londres, nous avons constaté que tout pouvait se jouer sur un détail. Federer qui gagne sa demi-finale contre Del Potro en remportant le tie-break 19-17; Spirig qui s’impose au finish, Schurter qui se fait dépasser dans la dernière difficulté et enfin Guerdat qui frôle la catastrophe sur un obstacle. Je suis toutefois persuadé que nos sportifs vont à nouveau écrire de belles histoires durant ces Jeux.»

Les autres objectifs qualitatifs fixés aux athlètes sont de réussir leur record personnel le jour J et de représenter la Suisse avec fierté. Il faut également mentionner le montant des primes en cas de succès. Les médaillés d’or suisses recevront 40 000 francs pour les épreuves individuelles, 60 000 francs pour les épreuves par équipes. Le Conseil exécutif de Swiss Olympic prévoit des primes dégressives jusqu’au 8e rang, avec un minimum de 2000 francs par personne (4000 francs pour les équipes).

Les meilleures chances suisses de podium devraient concerner le tennis (Federer, Wawrinka, Bencic, Bacsinszky, Hingis, Golubic), le VTT (Schurter, Neff), l’escrime (équipe), l’équitation (Guerdat/équipe) et le triathlon (Spirig). (24 heures)

Créé: 19.07.2016, 20h52

Galerie photo

Délégation vaudoise aux JO de Rio

Délégation vaudoise aux JO de Rio Ci-après les athlètes qui défendront nos couleurs nationales dans le cadre des Olympiades d'été 2016 au Brésil.

Qui pour porter le drapeau le 5 août?

C’était un coup de gueule et il le regrette aujourd’hui. Champion olympique à Barcelone en 1992, Marc Rosset aurait pu avoir l’honneur, quatre ans plus tard, de tenir le drapeau suisse à Atlanta. Mais trouvant les tenues d’armailli si affreuses, le Genevois avait décliné l’offre de Swiss Olympic. Le «grand blond» avait même courbé la cérémonie d’ouverture.

«C’est une telle fierté de porter ces habits avec le logo olympique», s’exclame la jeune golfeuse Albane Valenzuela, si heureuse mardi de venir chercher ses vêtements «rouge et blanc» à Luterbach, où étaient conviés tous les athlètes qui se rendront à Rio. «Je me réjouis de pouvoir exhiber ce logo et le «Swiss» dans mon dos.» Et si c’était elle, la plus jeune des Helvètes, qui était nommée pour mener le cortège le 5 août à Maracanã?

C’est l’ancien curleur Ralph Stöckli, chef de la délégation, qui va choisir l’heureux ou l’heureuse élue. «Mais, sourit le médaillé de bronze de Vancouver, comme on vient de dévoiler les sélections, je dois encore réfléchir sur les critères. On a besoin d’un ou d’une ambassadrice qui soit connu et qui ait la force de montrer l’esprit olympique aux plus jeunes.»

Le triathlon féminin étant prévu le 18 août, ce ne devrait pas être Nicola Spirig. Steve Guerdat, qui a aussi été en or à Londres? Le Jurassien, présent mardi à Luterbach pour recevoir son pack olympique, a souri, lui aussi. «Ce ne doit pas être forcément un champion olympique», précise Stöckli. Pense-t-il encore à Roger Federer, comme à Pékin? Christian Maillard

Articles en relation

Quinze athlètes vaudois partiront à Rio

Jeux olympiques 109 sportifs formeront la délégation rouge à croix blanche. Soit 11 de plus qu’à Londres. Plus...

«Zika», un prétexte pour les golfeurs?

Golf Plusieurs joueurs ont déclaré forfait pour les Jeux olympiques de Rio en invoquant le virus. Les vraies raisons se cachent peut-être ailleurs. Plus...

Zika n’aura pas la peau des JO, mais le virus suscite l’inquiétude

Jeux olympiques Un million et demi de personnes ont été contaminées depuis 2015 au Brésil. Plusieurs athlètes remettent en question leur participation. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.