Passer au contenu principal

Anne-Flore Marxer: «Un ange gardien a veillé sur moi»

Portée par le souvenir d’Estelle Balet, Anne-Flore Marxer s’est imposée en Andorre pour l’ouverture de la saison. Elisabeth Gerritzen (8e) a fait ses débuts sur le World Tour.

La Vaudoise a fait parler la poudre dès la première compétition du Freeride World Tour.
La Vaudoise a fait parler la poudre dès la première compétition du Freeride World Tour.
D.Daher/FWT

«Estelle était dans mon cœur. Elle m’a donné plein d’énergie positive et une force folle.» Quelques heures après avoir passé la ligne d’arrivée, Anne-Flore Marxer a dédicacé sa victoire à son amie Estelle Balet, emportée par une avalanche en avril dernier. Comme un symbole, la Vaudoise a remporté la première épreuve du World Tour depuis la disparation de la championne du monde en titre. «Un ange gardien a veillé sur moi toute la journée. Je garderai un souvenir ému de ce run. J’ai voulu profiter de chaque instant.»

Compétition perturbée

Le clin d’œil du destin est d’autant plus marqué qu’Anne-Flore Marxer réussit ce retour victorieux dans une station qui ne lui a jamais convenu. «A chaque fois qu’Estelle est venue en Andorre, elle s’imposait. C’était sa compétition. C’est vraiment un honneur de venir gagner ici.» En snowboard, la Morgienne a devancé l’Allemande Nicola Thost et la Finlandaise Mikaela Hollsten.

Alors que le manque d’enneigement avait annulé l’ouverture de la saison prévue à Chamonix à la mi-janvier, la météo est de nouveau venue perturber la compétition. Un fort vent a contraint les organisateurs à changer deux fois de site de compétition dans la station de Vallnord-Arcalis. «Vu que je choisis mes lignes au dernier moment, ces reports ne m’ont pas vraiment perturbée, analysait-elle. Mais, la journée a été vraiment compliquée pour moi, émotionnellement parlant. J’étais vraiment fébrile. Au début de mon ride, je n’étais pas vraiment dedans. Mon premier saut a été une libération.»

La Vaudoise vendra aux enchères son dossard victorieux pour soutenir Riders for Refugees. Cette association réunit des snowboardeurs qui apportent leur aide aux réfugiés.

Baptême du feu pour Gerritzen

Mais Anne-Flore Marxer ne pourra pas vraiment déguster cette victoire puisqu’une deuxième épreuve est prévue vendredi déjà. «La journée a été très longue, reconnaît-elle. Il y a eu beaucoup d’incertitudes. Il faudra réussir à récupérer au mieux et reprendre des forces pour vendredi.» Les snowboardeuses devraient d’ailleurs ouvrir la face dans les Pyrénées.

Pour ses grands débuts dans le World Tour, Elisabeth Gerritzen a décroché un encourageant huitième rang en ski. Malgré un énorme saut au milieu de la face, la Lausannoise a manqué de contrôle pour espérer mieux. La «rookie» n’est pas totalement parvenue à faire fi de l’attente interminable et de la pression inhérente à son baptême du feu.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.