Passer au contenu principal

Anouk Vergé-Dépré: «Ce tournoi est plus grand que tout»

Avec sa complice Isabelle Forrer, la Vaudoise découvre les Jeux, étourdie de bonheur et pleine d’envie.

Anouk Vergé-Dépré (à gauche), en compagnie de sa partenaire en beach-volley, Isabelle Forrer.
Anouk Vergé-Dépré (à gauche), en compagnie de sa partenaire en beach-volley, Isabelle Forrer.
PETER KLAUNZER (KEYSTONE)

Pour l’instant, c’est encore un immense coquillage de tubulaire posé sur la plage, sa corolle vide offerte à l’océan. Copacabana pousse à la métaphore. Le stade de beachvolley qui s’y dresse prend aussi les allures d’un théâtre éphémère ou même celles d’une cathédrale à ciel ouvert, quand on sait la ferveur et la passion qui animent les Brésiliens pour ce sport. L’enceinte peut rassembler douze mille personnes. «Ici, tout est plus grand, tout est nouveau», souffle Anouk Vergé-Dépré, la Vaudoise au sang caraïbe qui découvre ses premiers Jeux en écarquillant ses yeux, étourdie de bonheur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.