«Je vais me battre pour garder mon maillot jaune»

CyclismeStefan Küng peut-il conserver son précieux paletot ce mercredi à Loèche-les-Bains?

Stefan Küng est en jaune depuis le chrono initial de dimanche passé à Frauenfeld.

Stefan Küng est en jaune depuis le chrono initial de dimanche passé à Frauenfeld. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Stefan Küng tient fort opportunément en haleine le Tour de Suisse. Une épreuve toujours en attente d’un événement et d’une difficulté majeurs, tout simplement d’un joyeux trublion susceptible de mettre à mal la hiérarchie établie dès le chrono initial dimanche à Frauenfeld.

Sous une pluie battante, Christopher Juul-Jensen a volé la vedette aux sprinters sur l’aérodrome de Saanen. Le Danois était le dernier rescapé d’une échappée à six comprenant notamment Silvan Dillier. La course prendra de la hauteur ce mercredi à Loèche-les-Bains. Et une autre dimension? Ainsi les Movistar (Quintana, Landa et Amador) ne pointent qu'à 36''. Fuglsang (43e) ne concède qu'un débours de 1’21’’ par rapport à Küng «Je n’ai jamais fait l’ascension à vélo (14,6 km à 4.5% de moyenne) mais je suis souvent venu dans la station valaisanne pour des vacances de ski en famille. Je n’ai qu’une certitude: je vais me battre pour garder mon maillot jaune.» Fidèle à son personnage, Stefan Küng s’exprime avec une volonté mâtinée de décontraction.

«Je ne m’attendais pas à me retrouver dans une position aussi favorable mais j’avais confiance avant d’aborder l’épreuve à Frauenfeld là même où j’avais disputé ma première course cycliste.» Victime d’une fracture de la mâchoire à Paris-Roubaix, Küng est revenu à son meilleur niveau. «Pendant sept semaines, j’ai bien travaillé. Mon capteur de puissance indiquait que mes valeurs étaient bonnes. Mes sensations l’étaient aussi.»

Pour Andy Rihs

Mardi dans la descente du Saanenmoser, Küng a fait la course en tête. Pour éviter les chutes. «Les coureurs qui me précédaient ont loupé le premier virage à gauche et j’ai pensé qu’il était préférable de me porter vers l’avant. Et puis, au cas où, je pouvais profiter d’une occasion…»

En conférence de presse, une voix s’est élevée du parterre de journalistes: «Pouvez-vous succéder à Cancellara (dernier vainqueur suisse de l’épreuve) au palmarès?» Le coureur de BMC a coupé court. «C’est bien une question de journaliste. Je ne fais pas de projections semblables. On est en 2018 pas en 2009 et je ne veux pas être comparé à Fabian. Par ailleurs, Richie Porte notre leader reste clairement le favori. Il est au mieux de sa condition. Boucler le Tour de Suisse par une victoire serait le meilleur hommage que BMC puisse rendre à Andy Rihs. Il m’a tellement apporté, il a tellement apporté au cyclisme suisse.» (nxp)

Créé: 12.06.2018, 20h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...