La capitale du cyclisme joue son image sur le Tour de Romandie

SportFief de l’Union cycliste internationale, Aigle mise gros sur les étapes inaugurales de l’épreuve.

Bouclée mardi après-midi pour laisser place au prologue, la ville d’Aigle a accueilli des spectateurs sous parapluies.

Bouclée mardi après-midi pour laisser place au prologue, la ville d’Aigle a accueilli des spectateurs sous parapluies. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Durant trois jours et deux nuits, la crème du cyclisme mondial vient chauffer ses braquets pour la saison à Aigle. Déjà à l’arrivée du Tour de Romandie en 2014, le fief de l’Union cycliste internationale héberge pour la première fois la manifestation sur plusieurs journées, avec un prologue mardi et un départ d’étape mercredi, offrant aux acteurs de la ville l’opportunité de valoriser une identité toujours plus axée deux-roues.

«C’est clairement une stratégie, affirme Didier Oppliger, directeur de l’axe touristique Aigle-Leysin-Col des Mosses. Nous nous sommes donné comme objectif d’avoir chaque année au minimum une grande course cycliste qui fait halte dans les Alpes vaudoises (ndlr: l’étape de samedi arrivera à Leysin) et il en va de même pour le Chablais.»

Le défi de l’accueil
«Il y a une volonté de capitaliser sur cet événement», confirme Grégory Devaud, président du comité d’organisation de treize personnes qui s’est constitué à Aigle il y a un an pour accompagner la mise en place de l’événement. Par ailleurs municipal à Aigle et président de la plate-forme Chablais Sport, le G.O. de l’étape aiglonne ajoute que ces grandes manifestations permettent à la région de mettre en vitrine ses atouts pour l’accueil des sportifs, qu’il s’agisse de camps d’entraînement ou d’autres événements.

Encore faut-il réussir son étape et accueillir dignement les quelque 1700 personnes gravitant autour de la course – dont 160 coureurs –, ainsi que le public, soit près de 4000 curieux. Le comité aiglon a cherché à fédérer largement les acteurs de la ville, de l’hébergeur au restaurateur en passant par les commerçants: «La plupart ont compris l’enjeu qu’il y a à faire rayonner la ville et ne bloquent pas seulement sur les perturbations», estime Grégory Devaud.

Important rayonnement
Ainsi, pour la première fois, l’association des commerçants, Aigle-Cité, a décidé de se mobiliser en déployant stands et food trucks dans la rue piétonne. «J’ai harcelé les membres pour qu’on se manifeste, sourit Sonia Laameche, présidente. Nous essayons de sauter sur toutes les opportunités pour montrer qu’il y a une vie commerçante dans cette ville et nous essayons d’amener une dynamique dans le centre.»

Une image d’autant plus importante que le rayonnement de la manifestation est énorme: les images du pays romand sont retransmises par les médias dans plus de 200 pays. «Par ce biais, nous montrons aux touristes étrangers qu’il y a de quoi faire chez nous au niveau vélo, note Didier Oppliger. Et nous remarquons que le message passe petit à petit. Il y a vingt ans, les magasins de cycles ne louaient pas de vélos aux touristes. Aujourd’hui, ils en ont une vingtaine à disposition. De plus en plus de groupes nous contactent pour qu’on leur propose des itinéraires cyclistes dans la région, parce qu’ils ont vu qu’il y avait du potentiel.»

Hôtels et restos font le plein
A l’Hôtel du Nord, établissement de 24 chambres au centre d’Aigle, Christophe Ming a fait le plein ces dernières nuits, en accueillant, outre sa clientèle ordinaire, les instances dirigeantes du Tour. «Un hôtelier se doit de jouer le jeu de la vie locale et au final cela nous rapporte. Notre clientèle régulière comporte beaucoup de cyclistes qui font un «stop over» chez nous. Ils peuvent déposer leurs vélos à la cave et sont au départ de plusieurs cols.»

Au Restaurant de la Croix-Blanche, Stéphane Tock transpire à la fin du service de midi. L’établissement qui héberge les paris PMU, sponsor du Tour, a reçu une tablée d’une trentaine d’officiels de la firme et remettra ça mercredi. Sa salle a fait le plein, comme celles des principaux établissements du centre. «Cela peut apporter une notoriété, surtout pour notre commerce qui vient d’ouvrir. Une manifestation comme ça redynamise aussi l’image de la ville.»

Rien n’est gratuit
Les simples citoyens ne sont pas en reste. Une cinquantaine de bénévoles apportent leur appoint à l’organisation. «Il n’y a rien de tel pour faire découvrir Aigle et ses environs», s’enthousiasme Daniel Ambresin, qui assure le service à la buvette.

Cette motivation s’est aussi traduite par le porte-monnaie. Se mettre en vitrine au démarrage du Tour de Romandie aura coûté quelque 120'000 francs à Aigle. La Commune, qui a soutenu l’initiative dès le début, a déboursé la moitié, les sponsors locaux se sont chargés du solde. En témoigne un livret de fête truffé de publicités d’entreprises locales. Un unique bémol: la météo maussade. Reste à faire savoir au monde que ce paramètre n’est pas une spécialité chablaisienne.

Créé: 25.04.2017, 19h52

Trafic perturbé à Lausanne

L’étape finale de la 71e édition du Tour de Romandie aura lieu ce dimanche à Lausanne. Cette année, pour le tracé du parcours, les organisateurs ont décidé de s’inspirer du célèbre contre-la-montre «A travers Lausanne», qui avait disparu en 2001. De fortes perturbations du trafic sont donc attendues en ville et la police recommande l’utilisation des transports publics et plus particulièrement du train et du métro. De 9h à 16h, la circulation et l’accès aux lignes de bus TL seront difficiles, voire impossibles dans les secteurs de la Cité, de Bellevaux, de la Pontaise, de Provence, du quartier des Martines au Mont-sur-Lausanne, ainsi que sur la route de Chavannes (entre le carrefour de la Bourdonnette et le chemin du Bois-de-Vaux).

La place de Bellerive, qui accueillera l’arrivée et le «village du Tour», sera également fermée à la circulation de samedi à 7h à dimanche en fin d’après-midi.

C.L.

En chiffres

160 coureurs de 18 équipes prennent part au Tour de Romandie, qui sert de répétition générale aux grandes épreuves de la saison.

707,18 kilomètres seront parcourus d’ici dimanche, pour 9455 mètres de dénivelé.

1700 personnes accompagnent la course.

120'000 francs ont été déboursés pour qu’Aigle assure son statut de ville étape.

4000 personnes étaient attendues en ville pour encourager les coureurs.

Articles en relation

Le TdR n’a peur que d’une chose: que le ciel lui tombe sur la tête

Cyclisme Ce mercredi, entre Aigle et Champéry, le mauvais temps est annoncé. Une météo à ne pas mettre un coureur dehors? Plus...

Dix ans après, Chris Froome est de retour à Aigle qui l’a vu grandir

Cyclisme En lice pour un triplé sur le TdR qui s’élance mardi d’Aigle, le leader de la Sky a fait ses classes au CMC. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.