Les cavalières ont mené la danse à Equissima

HippismeL’Italienne Arianna Guidarelli a remporté le CCI 3* alors que la Vaudoise Mélody Johner a été la reine du CCI 2*.

L’Italienne Arianna Guidarelli sur «EH Seabisquit» a remporté le CCI 3*.

L’Italienne Arianna Guidarelli sur «EH Seabisquit» a remporté le CCI 3*. Image: Equissima - Vincent Mivelaz

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une nouvelle belle édition d’Equissima s’est déroulée au Chalet-à-Gobet. Une quarantaine de cavaliers étaient engagés dans le concours complet international de niveau 2 et 3 étoiles. Les concurrents du CCI 3* ont dû se battre contre la montre, aucun d’entre eux n’ayant réussi à franchir la ligne d’arrivée dans le temps idéal et tous ont écopé de points de pénalité. L’Italienne Arianna Guidarelli sur EH Seabisquit, en tête déjà après le dressage, a été la plus rapide sur le cross et elle a su garder la tête froide jusqu’au dernier obstacle de l’épreuve de saut pour terminer sans faute avec plus de deux barres d’avance. Elle s’impose ainsi dans le CCI 3* et remporte le Trophée De Rham. «C’est la première fois que je viens à Equissima et je suis ravie. Tout est bien organisé, le cross est superbe et je me suis sentie à l’aise dès le premier jour. J’y reviendrai avec plaisir», déclarait la souriante cavalière à l’issue de la remise des prix.

Troisième après le cross, la Zurichoise Teresa Stokar (Mr. Tomtom), malgré une barre au saut, a pris la 2e place tout en décrochant le titre de championne de Suisse élite. La Vaudoise Camille Guyot, en bronze l’année dernière et 2e avant le saut, a malheureusement pour elle terminé son parcours avec trois fautes, perdant ainsi toutes ses chances de podium. Un podium national complété par Patrizia Attinger (Victoryhope Treille) qui a décroché la médaille d’argent devant Joëlle Bruni (Mathurin V).

Dans le CCI 2*, la cavalière «maison» Mélody Johner n’a pas tremblé. En tête après le cross, elle n’avait pas le droit à l’erreur, puisque 0,4 point la séparait de sa poursuivante. Devant son public, elle a bouclé un magnifique parcours sans faute avec sa jeune Demoiselle Peccau (6 ans), issue de l’élevage familial et en laquelle elle met beaucoup d’espoir. «C’est une jument exceptionnelle et très joueuse, expliquait la Vaudoise très émue. Equissima était un test avant les championnats du monde des jeunes chevaux qui se dérouleront en octobre au Lion d’Angers et auxquels nous participerons.»

Créé: 09.09.2019, 06h51

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...