Cheseaux n’est pourtant pas très loin

VolleyballVictoire de prestige, samedi face au NUC. Mais, une fois de plus, les Gremaudes ne devraient pas disputer les play-off. L’heure est donc aux questions

Une belle victoire pour Sandra Stocker - ici à l'attaque - et Cheseaux. Mais surtout des questions à se poser pour la saison prochaine.

Une belle victoire pour Sandra Stocker - ici à l'attaque - et Cheseaux. Mais surtout des questions à se poser pour la saison prochaine. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Privées de Megan Cyr, leur passeuse canadienne, les Neuchâteloises ont plié l’échine (15-6 au tie-break) face à des joueuses vaudoises particulièrement efficaces au service. Venir à bout de la troisième meilleure équipe du championnat est une chose, se qualifier pour les play-off en est visiblement une autre pour les protégées de Doris Stierli. Et c’est là tout le problème, car depuis que le VBC Cheseaux a réintégré la ligue majeure, soit en 2013, il n’a jamais fait partie des six meilleures équipes de la saison régulière.

Septièmes à 5 points de Volleyball Franches-Montagnes, les Gremaudes n’ont plus que trois journées devant elles (à Schaffhouse, à Guin, contre Lucerne) pour revenir sur les Jurassiennes. Autant dire que leurs chances de qualifications sont ténues.

Il ne manque pourtant pas grand-chose à cette équipe pleine d’enthousiasme et de talents pour sortir enfin du bois; sauf peut-être des étrangères d’un gabarit supérieur. Plus à son avantage au repas de soutien que sur le terrain, l’Américaine Breanna Mackie (22 ans, 190 cm) n’est pas le renfort espéré. Son manque d’impact sur le front de l’attaque laisse pantois. Quant à sa compatriote Kate Morrell (24 ans, 185 cm), on ne peut pas dire qu’elle crève l’écran.

Plusieurs pistes

Bien qu’elle espère pouvoir échapper aux play-out, Doris Stierli prépare déjà la saison suivante. Trois pistes sont d’ores et déjà évoquées. La première, bien entendu, consisterait à se doter de deux attaquantes étrangères capables de tirer – enfin – l’équipe vers le haut. Pour sa part, Alberto Angeretti ne serait pas opposé à engager une joueuse suisse de renom, qui pourrait être l’égale d’une joueuse étrangère. «On lui offrirait de bonnes conditions, précise le président du VBC Cheseaux.» On pense au retour de Sarah van Rooij (24 ans, 181 cm), attaquante à l’aile de l’équipe de Suisse et de Köniz, et pourquoi pas à une autre internationale, Inès Granvorka (24 ans, 179 cm), réceptionneuse-attaquante de Voléro Zürich, qui finira bien par retourner en Suisse romande pour parfaire ses études.

Reste la possibilité de s’attacher les services d’une deuxième passeuse. Agée de 19 ans, Oriane Hämmerli a besoin d’être secondée. Se tourner vers une étrangère serait cependant risqué, car cela mettrait en péril l’engagement d’une deuxième attaquante professionnelle. Il faut savoir que, la saison prochaine, le budget de la première équipe du VBC Cheseaux se situera toujours aux alentours de 230 000 francs. (24 heures)

Créé: 31.01.2016, 23h10

Cheseaux - Neuchâtel UC 3-2

(25-16 25-18 21-25 17-25 15-6)

Derrière-la-Ville. 550 spectateurs. Arbitres: MM. Droguett et Sanapo.

Cheseaux: Oriane Hämmerli (passeuse, 3 pts); Montavon (20), Stocker (13), Masson (9), Morrell (14), Pierrehumbert (9); Marine Hämmerli (libéro, 1); Mackie (7), Hervé, Casto.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.