Claude Brasseur: «Ce n’est pas la France qui va gagner cet Euro!»

Entretien Bientôt à l’affiche avec «Camping 3», Claude Brasseur porte un regard critique sur les Bleus et la qualité de la compétition.

Image: FRANCK FIFE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il a remballé ses tongs et quitté Arcachon, direction Melun! Alors qu’il va bientôt crever l’écran avec Camping 3, Jacky, alias Claude Brasseur, est actuellement au théâtre, à la Madeleine, où il s’apprête à brûler les planches dans une pièce de Laurent Baffie. Entre deux répétitions de Jacques Daniel (avec Nicole Calfan et Daniel Russo), le comédien a trouvé un peu de temps pour se mettre hors-jeu et parler de cet Euro qu’il suit d’un œil passionné. A 80 ans, qu’il a fêtés le 15 juin, ce grand acteur a toujours le cœur qui fait «la boum» lorsqu’on le branche sur le sport. Sélectionné notamment aux JO d’Innsbruck en 1964 avec l’équipe de France de bobsleigh (il avait malheureusement été blessé la veille de l’épreuve), «Vidock» a même remporté Paris-Dakar avec Jacky Ickx en 1983. Alors que vont enfin démarrer les huitièmes de finale, le Français se réjouit, lui aussi, qu’on passe aux choses sérieuses.

Claude Brasseur, quel est votre sentiment sur cet Euro en France? Avez-vous vibré au cours de cette première partie de compétition?

Vu mon emploi du temps, je n’ai pas eu l’occasion de voir tous les matches, mais je dois avouer que j’ai été assez déçu dans l’ensemble de ceux que j’ai pu suivre à la télévision. Je trouve que les rencontres sont, de manière générale, assez ennuyeuses, les équipes ne sont pas brillantes. Il y a des 0-0, des petits écarts et peu de grands joueurs. On parle souvent du salaire des stars du ballon rond mais sur le terrain elles ne valent pas toujours les grosses sommes qu’elles touchent. Là, j’espère que le niveau va augmenter avec cette phase de rencontres à élimination directe. Peut-être que les équipes sont restées sur leur réserve jusqu’à présent et qu’elles vont nous présenter un autre spectacle.

Pensez-vous, comme beaucoup de spécialistes, que la présence de huit équipes supplémentaires ont affaibli le niveau de l’Euro?

Non et je trouve plutôt bien que tout le monde puisse participer. Je pense plutôt que le niveau moyen de cette épreuve est dû au fait que de trop nombreux joueurs de qualité s’en vont jouer dans des grands clubs à l’étranger. Je parle pour la France et la Suisse qui possèdent très peu de joueurs évoluant dans leur championnat respectif. Du coup leur sélection manque d’homogénéité, tout le contraire de l’Espagne, l’Italie ou l’Allemagne où les internationaux ont souvent l’habitude de jouer ensemble. Et puis le football italien ne ressemble pas au foot anglais et quand on réunit tous ces joueurs qui viennent de ces pays-là, il est évident que c’est difficile de former une équipe. C’est l’ouverture de l’Europe qui a créé ce phénomène avec des formations de mercenaires.

Cette équipe de France a-t-elle une chance selon vous d’aller jusqu’en finale?

Sur un match, tout peut arriver, surtout le premier où elle a été avantagée en tombant sur l’Eire. Après…

Après?

Le meilleur joueur français c’est Didier Deschamps!

Parce qu’il n’est pas sur le terrain?

Non, parce qu’il a amené cette équipe en huitièmes de finale et c’est déjà un exploit! Alors que la presse française en fait des superstars, il y a des footballeurs très moyens dans cette équipe. Je trouve aussi qu’on a mal préparé cet Euro. Quand je vois l’état des pelouses, je trouve cela absolument lamentable. On a presque envie d’acheter des crampons plus longs aux joueurs pour qu’ils puissent tenir debout. Je dirais que nos terrains sont comme nos Bleus!

Alors quelle équipe, selon vous, va gagner cet Euro?

Je crois beaucoup au Pays de Galles ou alors l’Espagne! Parce que les Gallois ont Gareth Bale et que depuis toujours les grandes équipes qui s’imposent à la fin sont celles qui possèdent de grands joueurs. Nous, en France, on a eu trois grandes équipes: celle de Kopa, de Platini et de Zidane. Aujourd’hui, sans un joueur d’exception, notre équipe ne peut être que très moyenne. Rappelez-vous du grand Brésil, il y avait Pelé. L’Argentine? Maradona. Les Pays-Bas? Cruyff. Je continue? Puskas, Beckenbauer, Eusébio et Bobby Moore ont aussi fait briller leur sélection. Comme Messi avec Barcelone ou Ronaldo au Real, on n’a pas ce joueur-là chez nous. Je ne sais pas qui va gagner cet Euro mais ce que je sais c’est que ce ne sera pas la France!

Créé: 23.06.2016, 21h58

Articles en relation

L'Eire s'offre l'Italie et affrontera la France

Euro 2016 L'équipe de Robbie Keane s'est qualifiée pour les huitièmes de finale et devra en découdre avec les Bleus. Plus...

La France va-t-elle regretter son match nul contre la Suisse?

Euro 2016 - La route vers la finale Le tableau final aurait dû favoriser les Bleus, mais la défaite de l’Espagne a brouillé les cartes! Plus...

Claude Brasseur - Comédien français et passionné de football. (Image: GERALD BOSSHARD)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.