Passer au contenu principal

Le Club alpin distingue la légendaire cordée Remy

Les deux frères, Claude et Yves, sont désignés membres d’honneur. Un honneur rendu avec parcimonie.

David Haefeli

Les frères Remy, Claude et Yves, légendes de l’escalade suisse et internationale, sont désormais membres d’honneur du Club alpin suisse. Le CAS ne délivre ce statut qu’avec parcimonie. Cette distinction récompense deux sportifs vaudois à l’incroyable longévité : les deux sexagénaires (64 et 61 ans) continuent à ouvrir des voies et à en entretenir. Ils se consacrent à cette activité avec une rare boulimie depuis 1970 : presque un demi siècle!

Le CAS tenait leur assemblée annuelle samedi à Soleure. C’est à l’unanimité et par acclamation que les 176 délégués présents ont accepté de conférer aux deux frères le statut de membres d’honneur. L’aîné, Claude, ne boude pas son plaisir: «C’est d’autant plus significatif que nous sommes les premiers grimpeurs à être distingués ainsi.» Il y voit un signal de l’importance accrue que le CAS voue à l’escalade, sport toujours plus populaire en Suisse. «C’est une belle reconnaissance de notre engagement inlassable à promouvoir la grimpe en plein air et dans les salles», ajoute-t- il.

La demande a été faite par la section Les Diablerets dont sont membres les deux frangins. La procédure, explique son président Jean Micol, impose que la proposition soit acceptée au préalable par deux tiers des 110 sections du CAS. Cet obstacle franchi, le Comité central la soumet aux délégués. Dans le cas précis, aucune opposition n’a été formulée. La présidente du CAS, Françoise Jaquet, a souligné que les Remy sont un exemple pour tous les membres, spécialement les jeunes.

Le CAS a été créé en 1863. Il compte plus de 150000 membres, à la hausse. Depuis sa naissance, il n’a nommé que 104 membres d'honneur. La majorité sont des professeurs (géologie, géographie, cartographie) ou des écrivains. Il y a tout de même une petite brochette d'alpinistes, comme Louis et Marcel Kurz, André Roch, Erhard Loretan et Yvette Vaucher. Et deux généraux, Guillaume Henri Dufour et Henri Guisan. Ainsi que quelques fameux étrangers dont le tombeur du Cervin Edward Whymper.

En 2016, les deux frères Remy recevaient le prix de la King Albert Mountain « pour leur contribution exceptionnelle au développement international de l’escalade ». Cette récompense majeure a donné l’idée à Jean Micol de mieux faire reconnaître en Suisse « l’œuvre immense et sans doute unique au monde » de la cordée Remy. Un dossier solide a été préparé. Y est rappelé comment, « avec un flair légendaire et une passion pour leur sport que rien n’a jamais freiné», ils ont ouvert un peu partout de nouveaux itinéraires. Certaines de leurs voies sont classées au panthéon mondial des plus belles escalades.

Ancien président de la section Les Diablerets, Philippe de Vargas met en valeur leur personnalité : «L’un plus réfléchi (Yves), l’autre plus instinctif (Claude), ce sont deux gars totalement investis mais humbles, toujours prêts à partager leur passion et à transmettre leur savoir faire.» Même les désaccords de Claude avec certaines options de la Commission des publications du CAS n’ont pas prétérité la démarche en leur faveur. Au CAS, tout le monde reconnaît qu’ils ont été, à leur manière aérienne, de grands explorateurs des Alpes suisses ainsi que des passeurs, faisant mieux connaître l’escalade et en facilitant l’accès à un large public.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.