«Depuis Blonay, je n’aurais jamais pensé arriver jusque-là»

Thabo Sefolosha (2/2)En marge de son camp pour jeunes à Blonay, le champion vaudois revient sur la saison dernière avec Atlanta et celle à venir.

Entre Blonay et Atlanta, Thabo Sefolosha a réalisé son rêve d'enfant.

Entre Blonay et Atlanta, Thabo Sefolosha a réalisé son rêve d'enfant. Image: Patrick Martin/24 Heures

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Thabo, votre saison de NBA s'est terminée en demi-finale de Conférence Est face aux Cavaliers de LeBron James (4-0 dans la série). Gardez-vous quelques regrets? Quand on perd 4-0, on regrette forcément de ne pas avoir gagné un match ou deux. Après, on n’était pas au niveau pour inquiéter réellement Cleveland et espérer passer. On est tombé contre une équipe plus forte que nous.

A titre personnel, votre temps de jeu et vos statistiques n'ont cessé de progresser dans cette série. Votre expérience a-t-elle une importance particulière à ce moment de la saison? Plus on s’approche de la fin d’une série, plus la pression est grande et la concentration nécessaire. Avoir déjà connu ce type de moments aide forcément. Je suis content d'avoir pu apporter ma contribution à l'équipe. Même si ça n'a pas suffi.

Votre début de saison a été tronquée par votre blessure à la cheville mais vous avez ensuite pu monter en puissance au fil des mois. J'imagine que c'est un motif de satisfaction. Cela m’a rassuré de pouvoir monter en intensité et de ne pas avoir trop de douleurs. A force de soigner ma cheville et de la renforcer, ça s’est passé de mieux en mieux. J’étais soulagé à ce niveau-là. Même si mon pied droit est encore fragile.

Avec le départ de DeMarre Carroll à Toronto durant l'intersaison, vous auriez pu jouer un rôle majeur dans l'équipe. Votre blessure a-t-elle changé vos plans? Oui complètement. Même au cours de la saison, le coach a parfois alterné entre moi et Kent (ndlr: Bazemore, révélation de la saison dernière du côté d'Atlanta). Son choix n’était pas totalement arrêté. Je pense que si j’avais eu, l’année dernière, un été comme celui-ci pour me préparer, j’aurais attaqué la saison différemment.

Dwight Howard va rejoindre les Hawks (ndlr: la signature de son contrat a été officialisé hier dans la soirée). Il a déclaré dans un interview vouloir ramener le titre chez lui, comme Lebron l'avait fait à Cleveland. Vous y croyez? C’est bien d’avoir ce genre ce discours et de mentalité. C’est un joueur qui a des qualités physique qui font de lui l’un des meilleurs de la NBA. Ça sera intéressant de jouer avec lui.

Al Horford, joueur majeur de l'équipe, est quant à lui parti à Boston. C'est une déception? Al va nous manquer beaucoup. Un joueur comme ça, on ne le trouve pas tous les joueurs. C’est une grande perte pour les Hawks mais on va faire avec ceux qui sont dans le vestiaire.

En 2014, vous avez signé un contrat de 12 millions de dollars sur trois ans avec Atlanta. Comment arrive-t-on à gérer le fait de devenir millionnaire du jour au lendemain? J'ai appris à le gérer et tout s'est bien passé pour moi à ce niveau-là. C’est quelque chose de magnifique. En commençant à jouer ici à Blonay, je n’aurais jamais pensé arriver jusque-là, vivre tout ça. J'en suis extrêmement reconnaissant.

Votre coach, Mike Budenholzer, est venu témoigner à votre procès en octobre dernier à New York. Il a notamment loué votre intégrité. Dans un milieu comme la NBA où le «business» est aussi omniprésent, c'est plutôt rare de voir un entraîneur s'investir autant, non? De la part d’un coach, d’être autant porté sur l’aspect humain, avec des valeurs quelque peu différentes de la norme, c’est rafraîchissant. Après les deux ans qu’on a passé ensemble et ce que j’ai vécu, je suis heureux de pouvoir le considérer comme un ami.

Retrouvez la première partie de l'interview de Thabo Sefolosha, où il évoque son procès aux États-Unis, le problème racial et les violences policières, mais aussi son absence en équipe de Suisse et son futur en NBA. (24 heures)

Créé: 13.07.2016, 14h22

Articles en relation

«Le peuple américain doit s’unir contre les violences policières»

Thabo Sefolosha (1/2) En marge de son camp pour jeunes, la star vaudoise s’est confiée sur son procès, sa carrière NBA et sa vie aux Etats-Unis. Plus...

Thabo Sefolosha a bien été arrêté à tort

Basketball Une commission d’enquête a conclu cette semaine que le Vaudois n’aurait pas dû être appréhendé le 8 avril dernier devant une discothèque de Manhattan. Plus...

Thabo Sefolosha lave son nom à New York

Le joueur vaudois de NBA a été déclaré non coupable par un jury de 6 personnes à l’issue de son procès. Il était accusé d’avoir entravé le travail de la police le 8 avril dernier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.