De Cortina à Olten en passant par Martigny jusqu’à Bratislava

Hockey sur glaceL'hiver, Michael Zanatta est aux petits soins des skieuses suisses dans l’hôtel familial de la station des Dolomites. Il joue aussi au hockey avec son petit frère. Son cadet, qui évolue en Swiss League, va défier, lui, la Suisse aux Mondiaux!

Michael Zanatta (à gauche) et Luca (à dr./qui va jouer contre la Suisse ce soir) avaient affronté leur petit frère Alessandro (Ticino Rockets) alors qu'ils portaient le maillot des Red Ice Martigny.

Michael Zanatta (à gauche) et Luca (à dr./qui va jouer contre la Suisse ce soir) avaient affronté leur petit frère Alessandro (Ticino Rockets) alors qu'ils portaient le maillot des Red Ice Martigny. Image: MAURICETTE SCHNIDER/ARCHIVES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le colosse aux allures de déménageur qui se trouve derrière le comptoir aurait pu jouer contre la Suisse ce samedi à Bratislava. On ne s’est pas trompé, il est défenseur et a évolué durant plusieurs saisons avec les Red Ice de Martigny. Son nom? Michael Zanatta. S’il se voyait bien terminer ses vieux jours à Martigny, le destin a voulu qu’il retourne plus vite que prévu chez lui, aider sa mère Giuseppina dans l’Hôtel familial de Cortina d’Ampezzo. Au Menardi (c’est le nom de fille de sa maman), où loge depuis des lustres chaque hiver les skieuses de l’équipe de Suisse, cet ancien junior de Lugano a tissé des liens amicaux avec Lara Gut-Behrami, Michèle Gisin, Corinne Suter et toutes les Suissesses qui sont traitées comme des princesses dans cet établissement des Dolomites. «Elles sont toujours impeccables et contentes de venir chez nous.»

C’est à la Resega, comme ses deux frères, que le fils aîné de la patronne a commencé très tôt à manier la crosse. Né au Canada, il avait forcément ça dans le sang. A l’époque - au début des années 2000 -, leur père, Ivano Zanatta, était l’assistant de Jim Koleff avant d’endosser le rôle de coach principal derrière le banc. Aujourd’hui, le technicien qui est aussi passé par Lev Prague, Ambri Piotta, Ticino Rockets et Sotchi, est actuellement entraîneur principal du Dinamo St.Petersbourg, en deuxième division russe. «On ne le voit pas souvent mais on est habitué, on a grandi comme ça et cela ne nous dérange pas», sourit ce beau gabarit de 183 cm (90 kg) qui aurait très bien devenir un joueur de hockey à Toronto, où il est né, le 31 mai 1989. Mais après avoir disputé huit matches en LNA avec les Bianconeri en 2008, des rencontres à Bâle, Ajoie et Moutier, c’est surtout en Valais qu’il rêvait de s’installer définitivement. Il se sentait si bien dans cette ville de Martigny, avant que ce club des Red Ice qu’il appréciait tant ne fasse malheureusement faillite, il y a deux ans. «J’étais si triste que cela se termine ainsi que j’ai préféré rentrer en Italie.»

Son autre frère, Luca (27 ans), qui s’est retrouvé dans la même galère, a rebondi, lui, à Olten après un passage éclair aux Vernets, en licence B. Ironie du sport, le cadet est aussi international transalpin, qui affrontera la... Suisse ce samedi 11 mai aux Mondiaux. «Moi je suis de piquet, regrette Michael, heureux pour son frangin. De jouer contre la Suise, c’est toujours spécial, surtout pour moi qui a porté le tricot rouge et blanc en sélection M19 et M20. Maintenant, cela va être compliqué pour nous même si sur un match tout est possible. On ne sait jamais ce qui peut se passer surtout si les Suisses nous prennent de haut.»

En attendant une offre, Michael porte le No 58 de Hafro Cortina en Alps Hockey League, avec son petit frère, Alessandro (22 ans), dans une patinoire, le Stadio Olympico del Ghiaccio, qui peut accueillir 2700 spectateurs. «Le niveau du championnat d’Italie est celui d’une bonne formation de Swiss League, expliquait l’international italien (45 sélections), après avoir été sorti ne quart des finales des play-off par Val Pusteria. S’il y a cinq à six étrangers par équipe, on joue à trois lignes et il y a moins de vitesse qu’en Suisse.»

Michael ne le crie pas (encore) trop fort sur tous les toits, mais s’il devait y avoir une opportunité qui devait se présenter, au hasard du côté de Sierre voire de Martigny, cela pourrait fortement intéresser cet hôtelier aux allures de déménageur qui possède, ce qui n’est pas négligeable, une licence suisse. «On ne sait jamais ce qui peut se passer dans la vie», lâche-t-il, prêt à quitter son comptoir dans son trois étoiles pour Graben ou le Forum.

Créé: 11.05.2019, 11h44

ALESSANDRO ZANATTA

Né le 3 septembre 1996 à San Candido (Ita)

Nationalités: Italie et Suisse

A effectué ses juniors à Lugano, Ceresio, Cortina et Ambri-Piotta.

Position: attaquant

Taille: 189 cm

Poids: 90 kg

International italien M20

Clus successifs: Chiasso/Biasca (1re ligue/7 matches et 2015-16), Ticino Rockets (LNB/33 matches en 2016-17), Bellinzone (1re ligue/7 matches en 2016-17), Cortina (depuis 2017).

LUCA ZANATTA

Né le 15 mai 1991 à Pieve di Cadore (Ita)

Nationalités: Italie et Suisse

A effectué ses juniors à Lugano, Cortina et Notre Dame Hounds (SMHL) au Canada

Position: défenseur

Taille: 185 cm

Poids: 88 kg

International italien A (depuis 2013)

Clubs successifs:
Ceresio (1re ligue/1 match en 2008/09), Cortina (2009 à 2014), Red Ice Martigny (LNB/121 matches de 2014 à 2017), Olten (Swiss League/59 matches depuis 2017).

MICHAEL ZANATTA

Né le 31 mai 1989 à Toronto

Nationalités: Italie et Suisse

A effectué ses juniors à Lugano et à Notre Dame Hounds (SMHL) au Canada.

Position: défenseur

Taille: 183 cm

Poids: 90 kg

International suisse M19 et M20 (2007 à 2008)
International italien A (depuis 2013)

Clubs successifs: Lugano (LNA, 8 matches en 2007-08), Bâle (LNA/7 matches en 2007-08), Ceresio (1re ligue/8 mtches en 2007/08), Bâle (LNB/28 matches en 2008/09), Ajoie (LNB/ 25 matches en 2009-2010), Moutier (1re ligue/4 matches en 2009/10), Innisfil Lakers (Can/GMHL/9 matches en 2009-10), Cortina (170 matches de 2010 à 2014), Red Ice Martigny (LNB, 127 matches de 2014 à 2017), Cortina (depuis 2017).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.