Mort de Pantani: dossier classé

CyclismeLa nouvelle enquête sur le décès du champion est définitivement close. La famille soupçonnait un homicide.

Marco Pantani sur le Giro en 1999.

Marco Pantani sur le Giro en 1999. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Cour de Cassation italienne a mis fin au dossier concernant la mort de Marco Pantani en 2004. Elle a rejeté le recours présenté par les avocats de la famille du coureur italien contre le classement de l'enquête.

Selon les médias italiens, la Cour de Cassation a jugé ce recours «irrecevable» pour «caractère infondé de l'information faisant état d'un délit» et a «condamné les requérants au paiement des frais de justice».

Ce recours avait été présenté par l'avocat Antonio De Rensis après la décision prise en juin 2016 par le tribunal de Rimini de classer l'affaire. Il s'agissait d'une nouvelle enquête, ouverte en 2014 à la demande de la famille de Pantani, qui soupçonnait un homicide.

Pour la justice, c'est l'association d'une dose trop forte d'antidépresseurs et de cocaïne qui a tué le champion, retrouvé mort le 14 février 2004 dans une chambre de la résidence «Le rose» à Rimini, sur la côte adriatique.

Sa famille soupçonnait pour sa part une possible ingestion forcée de cocaïne. Pantani, vainqueur du Tour d'Italie et du Tour de France en 1998, avait sombré dans la drogue puis la dépression après avoir été exclu du Giro pour un hématocrite anormal, l'année suivante. (si/nxp)

Créé: 28.09.2017, 18h45

Articles en relation

Ce 14 février 2004, Pantani s'échappa pour de bon

Cyclisme Le souvenir du grimpeur italien, auteur du doublé Giro-Tour en 1998, reste vivace. A témoin les récents hommages de Quintana et Rowe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.