Passer au contenu principal

Deux Vaudois à l'assaut des dunes marocaines en Renault 4L

Chloé Burgat et Vincent Thomas participent au 4L Trophy dont le départ sera donné ce matin dans le Sud-Ouest de la France.

La 4L dénichée dans le Nord vaudois a retrouvé une seconde jeunesse pour emmener Chloé Burgat et Vincent Thomas.
La 4L dénichée dans le Nord vaudois a retrouvé une seconde jeunesse pour emmener Chloé Burgat et Vincent Thomas.
Jean-Paul Guinnard

Relier Biarritz à Marrakech en dix jours à bord d’une vieille Renault 4L: c’est le défi un peu fou que s’est lancé un couple de jeunes Vaudois. Chloé Burgat et Vincent Thomas prendront le départ ce jeudi matin du 4L Trophy, une épreuve organisée depuis vingt ans. Réservé aux étudiants, ce rallye met à rude épreuve les vieilles mécaniques sur les 6000 kilomètres séparant le Pays basque français de l’Atlas marocain.

«Quand on regarde les endroits où ils nous font passer, on se dit que ce n’est pas possible avec cette vieille voiture, concède Vincent Thomas, hilare. Mais, au final, ça passe.» Ce Français d’origine avait déjà participé à l’aventure en 2011. «Nous étions un groupe de six amis, répartis en trois équipages, se remémore-t-il. Nous avions transformé nos voitures en véritables «bêtes» de course. Cette année, notre approche est un peu différente.» Chloé Burgat hoche alors la tête pour valider les propos de son fiancé. «Nous partons surtout pour la découverte, pour partager cette aventure à deux», explique-t-elle.

La première étape de ce voyage pas comme les autres a débuté par la recherche d’une Renault 4L dans le Nord vaudois. «Mon grand frère se souvenait vaguement qu’il y en avait une dans la région, raconte Chloé Burgat. Il s’est renseigné auprès d’une grand-mère qui est souvent assise sur un banc, au bord de la route, dans le village d’Essert-sous-Champvent. En fait, c’était son petit-fils qui avait gardé la «vieille Renault», comme elle l’appelait.»

Un sacré coup de chance donc. En fait, la 4L avait appartenu à un boucher du village voisin. Chloé Burgat et Vincent Thomas ont consacré près de 300 heures à la remise en état d’une automobile qui, au fil des années d’inactivité, s’était passablement rouillée. La tâche aurait été impossible sans l’aide précieuse des frères Burgat, garagistes de métier.

Dimanche dernier, le couple établi à Orbe a pris la route pour rejoindre Biarritz, la ville de départ, sur la côte basque française. «On a vraiment hâte d’y être maintenant», lâche Vincent Thomas. Les deux Vaudois se joindront à 3000 étudiants avant de s’élancer vers le sud avec leur petite 4L beige.

Le 4L Trophy n’est pas qu’une simple course d’orientation; il a aussi une visée humanitaire. Le rallye est en effet associé à Enfants du désert, une ONG qui s’est donné comme mission d’améliorer la scolarisation des enfants vivant dans le désert marocain. C’est donc le coffre rempli de matériel scolaire et médical que Chloé Burgat et Vincent Thomas parcourront les 6000 kilomètres.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.