Didier Défago: «Ce titre, on ne l’a pas volé»

Le Valaisan, qui a pu croire en ses chances jusqu'au bout, est heureux pour Patrick Küng et la médaille de bronze de Beat Feuz. Il remercie tous ses partenaires et ses fans de l'avoir soutenu durant sa carrière.

Didier Défago qui se trouvait encore en avance avant le dernier temps intermédiaire, peut nourrir quelques regrets. Il n'est pas passé loin de son objectif et la Suisse d'un triplé.

Didier Défago qui se trouvait encore en avance avant le dernier temps intermédiaire, peut nourrir quelques regrets. Il n'est pas passé loin de son objectif et la Suisse d'un triplé. Image: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Champion olympique à Vancouver, victorieux des plus belles descentes sur le cirque blanc, Didier Défago ne sera jamais champion du monde. Mais sur cette Birds of Prey de Beaver Creek, il aura manqué peu de chose au Valaisan, encore en tête avant le dernier intermédiaire, pour réussir le dernier objectif de sa carrière. Alors que le titre est revenu au Glaronais Patrick Küng, déjà vainqueur sur cette piste en 2013, que Beat Feuz a remporté une belle médaille de bronze, le Morginois a dû se contenter finalement d'une onzième place, juste derrière Carlo Janka, lui aussi déçu au terme d'une descente de toute beauté.

Didier Défago, vous aurez fait vibrer vos supporters jusqu'au bout, échouant de peu, comme jeudi en super-G?

Je crois que je fais une bonne manche, mais je n'ai pas envie d'analyser plus que ça ma course. Je préfère remercier tous ceux qui m'ont soutenu durant toutes ces années, que ce soit mes partenaires et mes fans qui étaient nombreux à Morgins aujourd’hui, mais aussi quelques-uns qui ont fait le déplacement ici. C'est une belle journée pour le ski suisse, avec deux médailles et un titre. Mais au vu de notre saison où nous avons toujours été dans le coup en descente, ce titre, on ne l’a pas volé. Il nous manquait vraiment un petit truc pour être tout tout devant, on l’a eu aujourd’hui et c’est bien.

Sans le coup de... Ganong et une petite faute, on n’aurait pas été loin du triplé suisse à Beaver Creek. On n'est pas passé loin d'un triomphe?

Oui, c'est vrai, mais bon, quand Philippe Pellet, le physio, m’a dit que ce n'était plus Feuz devant mais Küng, je me suis alors dit que tout était possible si je faisais mon ski. Voilà, on a pu y croire jusqu'au bout. Mais il fallait éviter les bêtises...

Etait-ce votre dernière course des Mondiaux ou allez-vous encore disputer aujourd'hui le super-combiné?

Non, pour moi ici c'est fini, toutes les places sont prises (ndlr: c'est Beat Feuz, Carlo Janka, Mauro Caviezel et Silvan Zurbriggen qui disputeront ce supercombiné). Allez-vous courir les dernières épreuves de Coupe du monde ou avez-vous tiré votre révérence dans le Colorado?

Non, non, j’ai toujours dit que j’irai jusqu’au bout de la saison. Il me reste rencore une ou deux belles courses...

Créé: 08.02.2015, 09h59

Articles en relation

Patrick Küng, en or: «Je n'arrive pas à réaliser»

Mondiaux Patrick Küng en or, Beat Feuz en bronze, les Suisses ont survolé la descente des Mondiaux de Beaver Creek. Revivez la course en direct. Plus...

Küng en or, et Feuz en bronze, font chavirer la Suisse

Mondiaux 2015 Patrick Küng a remporté l'épreuve-reine des Mondiaux de Beaver Creek devant l'Américain Travis Ganong et son compatriote Beat Feuz. Plus...

Lara Gut devant à l'entraînement

Ski alpin Lara Gut est fin prête pour le super-combiné des Mondiaux de Beaver Creek (EU), programmé lundi soir. La Tessinoise a réussi le meilleur temps du dernier entraînement en descente. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.