Le Dortmund de Lucien Favre part à l’assaut du Bayern

FootballEn cas de victoire samedi, le BVB reléguerait son rival à sept points. Et rapprocherait Niko Kovac de la sortie.

Lucien Favre, entraîneur du Borussia Dortmund.

Lucien Favre, entraîneur du Borussia Dortmund. Image: KEYSTONE/DPA/Bernd Thissen

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Toute l’Allemagne aura les yeux rivés sur l’ex-Westfalenstadion, samedi à 18 h 30. Parce que ça sent le soufre avant le 99e Klassiker de l’histoire, entre le Borussia Dortmund de Lucien Favre et le Bayern Munich de Niko Kovac. Les deux entraîneurs vivront leur premier. Mais pour le reste, tout semble séparer les deux hommes – on ne parle pas seulement des quatre points d’avance que le BVB compte sur les Bavarois après dix matches de Bundesliga.

Dans les faits, il y a un monde d’écart entre le Vaudois, qui jongle entre sérénité et euphorie depuis cet été à Dortmund, et le Croate, déjà placé sous très haute tension après quatre mois dans la galaxie Bayern. Au-delà de l’évident enjeu sportif – les Jaune et Noir relégueraient leur rival à 7 points en cas de victoire –, le match revêt une importance symbolique, personnelle. Même s’il n’y a sans doute pas songé une seconde, «Lulu» peut précipiter la chute de Niko Kovac, l’homme qui a décroché le poste dont il rêve depuis dix ans.

Le rôle de favori

Kovac, à lire la presse allemande, ne serait pas limogé tout de suite en cas de défaite samedi. Comme l’a souligné Michael Zorc, directeur sportif de Dortmund désireux de se débarrasser du rôle de favori que le président bavarois Uli Hoeness lui avait mis sur le dos, «le Bayern est premier de son groupe de Ligue des champions avec 10 points et aucune équipe en Europe n’a fait mieux». Reste que le technicien croate, après avoir remporté ses sept premiers matches à la tête du Rekordmeister, n’est plus très loin de risquer la sienne.

«La pression est quelque chose de normal, cela me laisse froid, je suis tranquille, a-t-il déclaré mercredi au micro de Sky, après un succès chiche mais précieux contre l’AEK Athènes. J’ignore ce qui se passe à l’extérieur du club, cela m’est égal. L’important, c’est ce qui se passe à l’intérieur de l’équipe.»

C’est là que le bât blesse. «Les performances ne vont pas, les résultats non plus», a déjà tranché Lothar Matthäus, consultant de légende. Début octobre déjà, «Bild» décrivait le vestiaire comme un «baril de poudre». Un mois plus tard, des taupes y ont fleuri – une spécialité locale. Parmi les opposants principaux à Kovac figureraient James Rodriguez, Thomas Müller, Franck Ribéry, Mats Hummels ou Arjen Robben.

Pendant ce temps à Dortmund, l’ambiance est ultradécontractée, comme l’a prouvé la conférence de presse donnée jeudi, tout sourire, par Lucien Favre et Michael Zorc. «Après notre dernière saison compliquée, nous sommes très contents d’être où nous sommes, a déclaré le dirigeant du BVB. Nous avons pris les bonnes décisions, notamment en ce qui concerne l’entraîneur.»

Ce dernier se nomme Lucien Favre. Il n’a pas raté l’occasion de rappeler qu’un joueur n’était «pas encore mûr à 19-20 ans»; que le Bayern avait «une expérience fantastique»; qu’il restait «un travail incroyable à accomplir»; que ce serait «très dur» et qu’il faudra «défendre et attaquer avec beaucoup d’intelligence». Bref, Dortmund est prêt à prendre le large.

(24 heures)

Créé: 08.11.2018, 23h12

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.