Dzumhur se dresse sur la route de Wawrinka au Geneva Open

TennisLe Vaudois entre en lice ce mercredi contre un Bosnien qui n’a rien à perdre. Et qui a déjà des repères. Un client sérieux.

Damir Dzumhur a éliminé ce mardi Feliciano López en trois sets

Damir Dzumhur a éliminé ce mardi Feliciano López en trois sets Image: EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À quelques jours de Roland-Garros, tout fait sens. Le moindre détail devient capital et c’est au Banque Eric Sturdza Geneva Open que Stan Wawrinka prépare son rendez-vous parisien. Il a voulu revenir à la maison pour retrouver des sensations. Il commencera son tournoi ce mercredi soir contre Damir Dzumhur, un Bosnien qui a éliminé Feliciano López.

À 27 ans, Dzumhur s’est longtemps installé autour de la 30e place mondiale. Il pointe aujourd’hui au 57e rang du classement ATP et il est le client idéal pour un Wawrinka qui veut gagner en constance. Mardi soir, contre un Feliciano López qui s’y entend pour faire déjouer un adversaire, mais qui, à 37 ans, n’a plus totalement les moyens physiques de ses «fourberies», le futur adversaire du Vaudois a su se montrer patient. Il s’est imposé 6-7 6-4 7-5 en saisissant les occasions que lui proposait l’Espagnol. Avant de forcer son destin à la fin des deux dernières manches.

Mais qui est vraiment ce Damir Dzumhur qui se dresse sur le chemin de Stan Wawrinka? Tout d’abord, il faut croire qu’il n’a pas fait d’excès au moment de fêter ses 27 ans, ce lundi: le client est sérieux. Ensuite, qu’il a suffisamment de talent pour battre un certain Stefanos Tsitsipas sur dur: c’était à Rotterdam en février et le Bosnien s’était imposé en trois sets face au Grec (6-4 1-6 7-5). De quoi forcer le respect.

J’ai l’avantage d’avoir déjà trois matches dans les jambes, cela m’aide à me situer. Mais j’ai moins de 24 heures de récupération avant le choc

Damir Dzumhur, Adversaire de Wawrinka

Le bonhomme a d’ailleurs de la suite dans les idées. Il est sorti des qualifications au parc des Eaux-Vives, il vient de passer le premier tour. Et il a le sourire. «C’est la première fois cette année que je remporte trois matches de suite, s’amuse-t-il. J’en avais besoin avec toutes les petites blessures que j’ai dû gérer ces derniers temps.»

Stan Wawrinka ne va pas affronter un éclopé. Plutôt un joueur qui a retrouvé ses moyens. «J’ai eu des soucis de dos, des douleurs à l’estomac et aussi des problèmes aux muscles abdominaux, explique-t-il. C’est pour cela que je suis venu à Genève, alors que ce n’était pas prévu il y a six semaines. J’avais besoin de temps de jeu. Je ne suis pas encore à mon 100%, physiquement, mais je m’en approche, je n’ai déjà plus de douleurs. Quoi qu’il arrive maintenant, je suis content de mon parcours ici.»

Un Dzumhur libéré, qui n’a rien à perdre, un Wawrinka qui se bat pour retrouver de la constance: le choc promet. D’autant plus que le Bosnien aime bien ces matches-là, où il doit hisser le niveau de son jeu. «Stan, c’est un sacré joueur, sourit-il. S’il joue son meilleur tennis, je sais que cela sera compliqué pour moi. Surtout ici: Stan va jouer devant son public.»

Il ne part pas battu pour autant. Les clés de ce match? «Je devrai jouer de manière très intelligente, lance Dzumhur. J’ai l’avantage d’avoir déjà trois matches dans les jambes, cela m’aide à me situer. Mais j’ai moins de vingt-quatre heures de récupération avant le choc. Heureusement, mon physio est là. Mon objectif sera de ne pas donner trop d’occasions à Stan. Parce qu’un joueur de cette trempe sait les saisir.»

À Wawrinka de faire le nécessaire: il en a le potentiel et les moyens.

(24 heures)

Créé: 21.05.2019, 22h51

«Sascha» Zverev façon express

Pas de mauvaise surprise. Si «Sascha» Zverev s’est invité en dernière minute comme tête de série No 1 du tournoi, l’Allemand n’a fait qu’une bouchée du Letton Gulbis, avalé 6-2 6-1 en 65 minutes ce mardi soir. De quoi réjouir le public qui s’était massé dans l’écrin genevois, le parc des Eaux-Vives.

Le No 5 mondial, intouchable, avait retrouvé des couleurs. Il est d’ailleurs venu tout spécialement pour ça. Et tout le monde espère déjà un choc entre Zverev et Wawrinka en finale. On n’en est pas encore là, mais cela aurait fière allure.

En tout cas, il n’y aura pas Grigor Dimitrov samedi sur le court central. Le Bulgare, qui avait sollicité une wild card promise à Johan Nikles, est sans doute sorti des qualifications, mais s’est arrêté au premier tour, lui. Face à l’Argentin Delbonis, il n’a brillé que 22 minutes. Le temps de rafler le premier set 6-1, avant de perdre les deux suivants 6-4 6-2, égaré, plus à son affaire. Même pas mal: «Non, je suis content d’être venu ici, lançait-il. Je procède à des ajustements, cela demande du temps et ce travail est plus important que le résultat d’un match. J’ai testé à Genève de nouveaux mouvements, pour soulager mon épaule, mais aussi de nouveaux schémas de jeu. C’était important avant Roland-Garros.»

Enfin, Johan Nikles, «repêché» en double avec Zimonjik (42 ans), n’a pas pu éviter l’élimination (6-4-6-2 face à Garin-Londero). Pas de quoi le consoler, ou alors à peine.

D.V.

Résultats

Banque Eric Sturdza Geneva Open. ATP 250 (586 140 euros/terre battue).

1er tour:

A. Zverev (GER/1) bat Gulbis (LAT) 6-2 6-1.

Dellien (BOL) bat Tipsarevic (SRB) 7-6 6-3.

Ramos-Viñolas (ESP) bat Mannarino (FRA/6) 6-7 (2/7) 6-3 6-2.

Delbonis (ARG) bat Dimitrov (BUL) 1-6 6-4 6-2.

Sousa (POR) bat Mayer (ARG) 6-2 6-7 (6/8) 6-4.

Dzumhur (BIH) bat Lopez (ESP) 6-7 (2/7) 6-4 7-5.

Double. 1er tour:

Garin/Londero (CHI/ARG) battent Nikles/Zimonjic (SUI/SRB) 6-4 6-2.

Oswald/Sharan (AUT/IND) battent Hüsler/Mergea (SUI/ROU) 6-4 6-4.

Mercredi sur le central. Dès midi:

Fucsovics (HUN/4) - Delbonis,

suivi de Daniel (JAP) - Garin (CHI/3),

suivi de Sousa (POR) - Ramos-Vinolas (ESP).

Pas avant 18 heures:

Dzumhur (BIH) -Wawrinka (SUI/2), suivi d’un double.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.