L’émotion est déjà prête à étreindre Jürgen Klopp

FootballCoach historique du Borussia Dortmund, l’Allemand revient «à la maison» ce jeudi avec Liverpool. Curieux destin

Jürgen Klopp reçoit des cadeaux pour son retour à Dortmund.

Jürgen Klopp reçoit des cadeaux pour son retour à Dortmund. Image: EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est évidemment un match pas comme les autres, très certainement celui que Jürgen Klopp n’aurait jamais souhaité avoir à vivre. Lui, l’historique ancien manager d’un Borussia Dortmund qu’il avait reconstruit de main de maître entre 2008 et 2015 revient tout à l’heure «zu Hause», à la maison. Mais dans la peau de l’ennemi, cette fois-ci. Avec le costume d’entraîneur de Liverpool sur le dos pour un 8e de finale pas piqué des hannetons contre un club qu’il avait plus que contribué à ramener sur le toit de la Bundesliga et dans le haut du tableau continental.

Un match pas comme les autres, écrivions-nous, qui vient rappeler au public allemand quelle trace le technicien aux lunettes et à la barbe de trois jours a laissée dans la Ruhr. Et qui pousse ce dernier à laisser parler son cœur. Car oui, l’émotion est déjà prête à l’étreindre. Si ce n’est déjà fait. «Il sera très difficile de faire abstraction de toute l’agitation qu’il y aura autour du terrain», concède-t-il.

Vibrant hommage

Pour le BvB, condamné à voir le Bayern Munich régner en maître sur l’Allemagne, le retour de «Kloppo» est encore davantage un événement que ce 8e de finale européen. Preuve en est que le chaîne Sport 1 a lancé un compte à rebours sur son site Internet! En ville, les marques d’amour ne manquent pas, et même s’il y aura un véritable bras de fer sur le rectangle vert, le technicien sera accueilli à bras ouverts par tout un public. «Mais je n’ai pas besoin d’accueil de bienvenue dans le stade, je sais quelles sont mes relations avec chacun», a-t-il tenu à préciser.

Reste qu’à l’occasion de ce que d’aucuns ont baptisé le «Kloppico», un vibrant hommage devrait lui être rendu par 80 000 supporters biberonnés sept ans durant par un Klopp qui n’a quasi jamais séché sur sa copie, hormis lors de sa dernière saison. «Personne, à Dortmund, n’a oublié ce que Jürgen a fait pour le Borussia», a tenu à relever son successeur Thomas Tüchel. «On veut lui montrer qu’on a bossé dur depuis son départ», poursuit le buteur Pierre-Emerick Aubameyang.

Griffe imposée

Que ce soit chez les «Reds» ou dans la Ruhr, le «grand blond» pas maladroit «ne marche jamais seul» – le «You’ll never walk alone» est un hymne commun aux deux clubs. Plus que marquer la légende «jaune et noir», il a imposé comme personne sa griffe sur la Bundesliga, parvenant à se faire adopter par tout un chacun. Ses idées offensives, son style hors du commun, sa force de caractère, ses traits d’humour, son fair-play et sa fougue en ont fait une vraie figure du football d’outre-Rhin. Presqu’une «rock star».

Devenu un technicien reconnu aux quatre coins du continent grâce à sa réussite à la barre du BvB, il tente de reproduire le même schéma à Liverpool, qu’il a repris en main durant l’hiver. Bien qu’il ait déjà quelque peu redressé un navire qui tanguait sur les bords de la Mersey, il se heurte aux limites d’un collectif qu’il n’a pas dessiné. Pour la saison prochaine, il songerait à s’adjoindre les services de Mario Götze (Bayern Munich), joueur qu’il avait propulsé sur le devant de la scène lorsque tous deux partageaient le vestiaire du Signal-Iduna Park (l’ex-Westfalenstadion).

Si tout cela est de la musique d’avenir, celle que Jürgen Klopp entendra ce jeudi soir va en revanche assurément le prendre aux tripes. Plus qu’un match, ce sera une soirée pas comme les autres.

Créé: 07.04.2016, 11h57

Articles en relation

Liverpool, Séville et Dortmund passent en quarts

Europa League Les favoris sont passés, ainsi que Bilbao, Villareal, Prague, Donetsk et Braga. Plus...

Europa League: Liverpool en quarts de finale

Football Le match entre ces grands rivaux s'est terminé sur 1-1. Pas suffisant pour ManU. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.