Passer au contenu principal

«Je suis encore un peu choquée»

Michelle Gisin revient à chaud sur sa deuxième place au super-G de Saint-Moritz.

La slalomeuse Michelle Gisin (à g.) réussit son deuxième podium en vitesse dans la même semaine.
La slalomeuse Michelle Gisin (à g.) réussit son deuxième podium en vitesse dans la même semaine.
Keystone

Michelle, après votre troisième place à Lake Louise en descente, vous montez à nouveau sur le podium en super-G. C'est une semaine parfaite pour vous. Les mots me manquent pour expliquer ce que je ressens. Je suis encore un peu choquée. Tout était presque parfait. C'est la première fois que je peux livrer une telle manche en super-G.

Médaillée d'argent aux Mondiaux sur cette même piste, vous êtes à la maison ici. Oui, je connais vraiment bien la piste et ses bosses. Cela m'a beaucoup aidé. Malgré cela, je ne m'attendais pas du tout à voir du vert en passant la ligne.

La fête est totale pour l'équipe de Suisse avec ce triplé. C'est sûr. En plus, nous sommes trois de l'équipe de Suisse sur le podium (ndlr: la Liechtensteinoise Tina Weirather s'entraîne avec les Suissesses). A l'entraînement, on savait qu'on était déjà très rapides les trois. C'est quand même autre chose de réussir ça en course. C'était aussi génial de voir Jasmine Flury skier comme elle l'a fait. Je suis vraiment contente pour elle. Jasmine a pu montrer de quoi elle était capable. Elle le mérite vraiment.

Il y a un deuxième super-G dimanche. Ce podium vous donne-t-il des envies de victoire? Ce matin, j'aurais déjà signé pour un top 15. Je dois rester très calme, avec les pieds sur terre. Tout peut changer très vite. Je vais essayer de surfer sur cette vague mais demain ce sera une autre histoire.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.