L’Espagne a-t-elle digéré son Mondial totalement raté?

J-27L’analyse de Fabio Celestini.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je ne crois pas à un scénario catastrophe qui verrait une Espagne traumatisée par son élimination au premier tour du Mondial 2014. Au contraire, je m’attends surtout à une équipe qui sera soucieuse d’éviter qu’un pareil écueil ne se reproduise.

Pour moi, la Roja fait partie des favoris, même si c’est moins évident qu’avant. Mais elle doit se renouveler. Je veux dire par là que l’Espagne a vécu des années folles, avec des succès incroyables, elle est d’ailleurs championne d’Europe en titre. Mais forcément, cette extraordinaire génération voit certains de ses éléments arriver au bout de l’aventure. Cela dit, il y a des jeunes prometteurs, une philosophie de jeu qui demeure la même, celle du Barça de Guardiola. Cet héritage est sans doute lourd à porter pour ceux qui doivent succéder à tout cela, sur le terrain. Ce n’est donc pas simple, mais la qualité est là et si chacun tient sa place, l’Espagne peut aller loin.»

Créé: 14.05.2016, 10h35

Fabio Celestini, 40 ans, entraîneur du Lausanne-Sport, 35 sélections avec la Suisse, de 1998 à 2008.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.