De l’euphorie de la promotion au spectre de la faillite

Basketball Randoald Dessarzin et le BBC Lausanne sont passés par tous les états d’âme. Retour sur ces montagnes russes

2016 Randoald Dessarzin (à g.), Milos Bozovic et les Lausannois ont déjoué les pronostics en obtenant la promotion en LNA.

2016 Randoald Dessarzin (à g.), Milos Bozovic et les Lausannois ont déjoué les pronostics en obtenant la promotion en LNA. Image: Olivier Allenspach

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La nouvelle est tombée à la mi-décembre: le BBC Lausanne est au bord de la faillite. Il manque en effet entre 120 000 et 200 000 francs au club pour boucler la saison de son retour dans l’élite. L’avenir du néo-promu s’écrit donc en pointillé. Une cellule de crise a été constituée autour de l’entraîneur Randoald Dessarzin et du président Sergio Rey-Bello. Même si certains rendez-vous ont été agendés pour début janvier, le basket vaudois retient son souffle.

Pourtant, il serait cruel de résumer l’année 2016 des basketteurs lausannois à ces déboires financiers. Parce que ce serait oublier la démonstration offerte au mois de mai contre Meyrin lors des finales des LNB (3-0). Une victoire indiscutable qui avait offert à la ville de Lausanne sa deuxième promotion de l’année après l’épopée du Lausanne-Sport de Fabio Celestini.

Les quatre fantastiques

La LNA, Randoald Dessarzin en avait fait un objectif dès son arrivée à la Vallée de la Jeunesse à l’été 2013. A l’époque, il voyait ce retour dans l’élite non pas comme une finalité, mais comme une étape, au mieux une récompense pour le travail accompli. «Le but est de redonner ses lettres de noblesse au basketball vaudois», lâchait-il en guise de conclusion.

Pour ce faire, le Jurassien a remanié en profondeur le contingent, faisant forcément certains déçus. Grâce à ses réseaux, «Rando» a mis la main sur un quatuor de rookies américains. Karl Cochran, Anton Wilson, Brandon Swannegan et Roger Woods sont devenus depuis les «quatre fantastiques». Le pari est donc d’ores et déjà réussi. Les deux premiers nommés sont respectivement meilleur et troisième marqueurs de la ligue (rien que ça…), tandis que les deux autres ont montré de belles choses avant les fêtes de fin d’année.

Trios suisses

Les résultats n’ont pas tardé à se faire sentir sur les parquets. Huitième au classement, le néo-promu regarde les ténors du pays dans les yeux. Lausanne n’a en effet manqué que pour deux points la qualification pour la Coupe de la Ligue. Mieux encore, les protégés de Dessarzin disputeront une demi-finale de Coupe de Suisse le 14 janvier prochain contre Monthey. Un bilan intermédiaire qui aurait paru presque inespéré au début de la saison.

Si le BBC Lausanne a prouvé qu’il avait sa place en LNA, c’est aussi grâce à son trio de mousquetaires suisses. Chacun dans son rôle, chacun à sa façon, Lucas Pythoud, Badara Top et Milos Bozovic ont fait mieux que répondre aux attentes. La revanche est belle pour ces joueurs trop longtemps considérés comme des seconds couteaux. Du côté de Fribourg, Pythoud s’était notamment entendu dire qu’il n’aura jamais sa place en première division. Certains doivent désormais se mordre les doigts.

Pourtant, ces exploits sportifs pourraient être réduits à néant si aucun sponsor majeur ne se manifeste pour le début 2017. Le BBC Lausanne pourra-t-il aller au bout de sa saison? Quoi qu’il en soit, une nouvelle faillite constituerait un terrible gâchis. Reste à espérer que la magie des Fêtes opère afin que le BBC Lausanne ne devienne pas mon pire souvenir de l’année 2017.

(24 heures)

Créé: 30.12.2016, 15h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...