Europa League: nul poussif de Bâle contre Salzbourg

FOOTBALLLe FC Bâle s'est battu comme un beau diable pour tenir à distance Salzbourg (0-0), en 8e de finale aller de l'Europa League.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lourdement handicapé par de nombreuses absences, le FC Bâle s'est battu comme un beau diable pour tenir à distance Salzbourg (0-0), en 8e de finale aller de l'Europa League. S'il n'aligne pas ses habituels titulaires jeudi prochain en Autriche, le club rhénan aura bien de la peine à franchir ce redoutable écueil.

Alors que les joueurs autrichiens, visiblement autant gonflés à la taurine que les caisses de leur club, ont exercé une énorme pression en début de rencontre - deux arrêts spectaculaires de Sommer devant Ilsanker (2e) et Kampl (17e) -, les Bâlois ont eux mis beaucoup de temps avant d'entrer dans leur match.

La première demi-heure a même été un grand n'importe quoi, une sorte de maelström incontrôlable, comme dicté par le souffle impérieux du carnaval sévissant à quelques lieues du Parc St-Jacques. Le tout orchestré par un arbitre (le Roumain Ovidiu Hategan) totalement dépassé.

«Ils veulent te blesser!»

«Ce n'est pas possible de jouer au football contre eux, s'est emporté Serey Die. Ils envoient le ballon devant et te sautent dessus. Au milieu de terrain, ils ne veulent que te blesser! On le savait, c'est comme ça que l'Ajax s'est fait éliminer (NDLR: 3-0 3-1), en commettant l'erreur d'essayer de jouer. Salzbourg ne méritait pas de passer contre les Néerlandais.» Jugement très dur pour la première équipe de l'histoire de l'Europa League à avoir remporté ses huit premiers matches dans la compétition...

Il a fallu, après ces 30 premières minutes hallucinantes, que Yann Sommer sorte de sa surface pour parler à sa défense, que Fabian Frei calme ses troupes et que Serey Die - le meilleur Bâlois - recadre ses partenaires pour que le FCB prenne pied et abandonne un positionnement tactique digne de juniors F, courant tant bien que mal en grappes derrière le ballon.

Salzbourg a dominé les débats

Les effets se sont rapidement fait sentir puisque, après un décalage de Delgado et un centre de Philipp Degen, Sio a failli ouvrir le score de la tête à la 33e. Et que Stocker a lui aussi alerté le portier Gulacsi d'un tir à la 42e.

Pas suffisant néanmoins pour mettre au pas un Salzbourg qui a dominé les débats pratiquement de bout en bout. Si le FCB a pu sauver les apparences au tableau d'affichage, il le doit surtout à sa générosité dans l'effort et à ses maintes interventions défensives à l'arraché, comme ce sauvetage de Sauro sur un centre de Mané alors que Soriano, l'homme aux 37 buts (dont 7 en Europa League) en 29 matches cette saison, était seul aux six mètres (66e).

Banc de maternelle

«On n'a pas pris de but à domicile, et c'est déjà une bonne chose, a poursuivi Serey Die. Il faudra marquer en Autriche pour mettre à Salzbourg encore plus la pression qu'il n'en a déjà.» Une partie que l'Ivoirien - sorti sous les acclamations d'un public debout - suivra depuis les tribunes, puisqu'il sera suspendu.

Nul doute possible: pour se hisser en quart, Bâle aura besoin des Streller, Voser, Xhaka et autres Safari, tous absents lors de cette première manche. Car le groupe rhénan de l'aller, avec cinq des six joueurs de champ remplaçants évoluant normalement encore chez les espoirs (Ajili, Sefaragic, Dünki, Albian Ajeti) ou les... M18 (Embolo), pourra difficilement faire le poids en Autriche. (si/nxp)

Créé: 14.03.2014, 04h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.