Les fans de Neuchâtel Xamax partagés entre crainte et espoir

FootballL’arrivée de Jean-François Collet à la tête du club rouge et noir crée un véritable clivage chez les supporters neuchâtelois.

Bien que beaucoup d’entre eux soient encore sur la défensive, les supporters xamaxiens veulent croire en Jean-François Collet.

Bien que beaucoup d’entre eux soient encore sur la défensive, les supporters xamaxiens veulent croire en Jean-François Collet. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

D’un côté, il y a le souvenir encore frais de la faillite de 2012. De l’autre, ce sentiment que le président Christian Binggeli est arrivé aux limites de ce qu’il peut apporter. Entre les deux, on trouve le cœur des suiveurs de Neuchâtel Xamax, partagés à l’idée que le repreneur de leur club se nomme Jean-François Collet. Entre espoir et crainte, les fans rouge et noir appréhendent les mois à venir et cette situation nouvelle, avec le Vaudois aux commandes.

L’espoir, c’est d’abord celui de voir le boss de l’entreprise Grand Chelem, dont la signature a été annoncée lundi, pérenniser Xamax en Super League. «Ce qui nous intéresse en tant que supporters, ce sont les résultats, expose Houcine, en train de terminer sa cigarette dans un bar proche du stade. En fait, on aimerait devenir un peu meilleurs dans tous les secteurs, que ce soit sur le terrain ou dans la communication, notamment. J’y crois, en tout cas. Je pense que M. Collet peut nous aider à franchir un palier.»

Croisé aux abords de la Maladière, Philippe, lui, dit connaître l’oncle de Jean-François Collet. «Ils se ressemblent drôlement, d’ailleurs», sourit cet homme d’un certain âge, qui suit religieusement les résultats de l’équipe à travers les articles de journaux. Comme Houcine, Philippe est confiant concernant le changement de propriétaire. «Je pense qu’on va y gagner sur le plan de l’organisation. Certaines choses m’ont un peu déplu récemment. La façon de remercier Stéphane Henchoz la saison dernière, par exemple. Ça n’aurait pas dû se faire comme ça. Il ne méritait pas ça.»

«En 38 ans, je n’ai jamais vu Collet au match»

«On devrait se réjouir, c’est vrai, lance un autre Philippe, le cœur rouge et noir depuis plus de quarante ans. Mais la nouvelle me rend plutôt craintif. C’est très neuchâtelois comme réaction.» Si ce supporter de longue date préfère rester sur la défensive, c’est que la plaie de l’ère Chagaev n’est pas totalement refermée et que les hommes d’affaires, il s’en méfie. «J’espérais que Christian Binggeli trouve un homme de la place comme successeur, mais les discussions n’ont pas abouti. Concernant Jean-François Collet, je doute de son prétendu amour pour notre club. Comme je vois les choses, il s’est rendu compte que la vente du Lausanne-Sport avait rapporté gros à son ami Alain Joseph et il se verrait bien faire pareil à Neuchâtel.»

Marc, trente-huit ans de passion pour Xamax, abonde dans ce sens. «C’est bien simple: en trente-huit ans, je n’ai jamais vu Jeff Collet à un match de notre équipe.» Un constat que l’homme ne tarde pas à mettre en perspective. «La bonne volonté, ça va un moment. Christian Binggeli et son fils, Grégory, ont fait du bon travail, mais ils ont montré leurs limites une fois la Super League atteinte. À partir de ce niveau, il faut de solides compétences et un réseau étendu. Des qualités que le nouveau repreneur peut faire valoir. Financièrement, Xamax a même tout à y gagner. Les Binggeli et leurs sponsors restent, Jean-François Collet va y ajouter les siens. C’est positif.»

Aller de l’avant

«On peut se lancer dans beaucoup de théories, mais désormais c’est le football qui va parler», lance Nicolas, acteur du football neuchâtelois et fan du club phare du canton. Positif et philosophe, le jeune homme invite les siens à aller de l’avant. «Je crois qu’il faut accepter, en 2019, que la personne qui dirige un club cherche aussi à faire des affaires. La seule possibilité de retrouver un dirigeant comme Gilbert Facchinetti, c’est d’inventer la machine à remonter dans le temps. Alors autant avancer avec ce qu’on a. Gérer un club de Super League, ce n’est pas rien, ça représente un sacré investissement. Alors j’aime à croire que, lorsque M. Collet dit qu’il est habité par l’amour de notre club, il y a une part de vrai là-dedans.»

Cette part de vrai, ce fidèle Xamaxien préférant rester anonyme n’y croit pas une seconde. «Je ne sais pas ce qu’il y a de pire: en prendre six à la Pontaise (ndlr: allusion au match de Coupe de jeudi dernier perdu 6-0 face au Lausanne-Sport) ou avoir Collet comme actionnaire principal. J’aurais encore préféré des Chinois!»

Jean-François Collet n’aura pas tout à fait la même mission que Christian Binggeli à la Maladière: il a le pouvoir de donner une dimension supplémentaire à Xamax, et les attentes sur ses épaules seront d’autant plus importantes. Comme son prédécesseur, le Vaudois comptera ses partisans, ses détracteurs, mais il aura toutes les peines du monde à faire l’unanimité.

Créé: 05.11.2019, 21h16

Articles en relation

«Je ne serai pas l’idole des supporters mais je tiens parole»

Football Au lendemain du rachat de Neuchâtel Xamax, Jean-François «Jeff» Collet fait le point sur la négociation et sa mission à venir. Plus...

Jean-François Collet est le nouveau propriétaire de Neuchâtel Xamax

Football Le président de l’Agence Grand Chelem Event va reprendre l'ensemble des actions du club neuchâtelois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.