Le Mont rate sa rentrée

Challenge LeaguePeu créatif et peu appliqué, Le Mont a à peu près tout raté: à commencer par sa reprise.

Désormais entraîneur du Mont, John Dragani a connu un baptême du feu difficile.

Désormais entraîneur du Mont, John Dragani a connu un baptême du feu difficile. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La première réelle occasion du match fut pour l’Argovien Miguel Castroman, une frappe dévissée qui ne donnait rien, hormis l’opportunité de jeter un coup d’œil à sa montre: on jouait dès lors la 22e?minute.

Jusqu’alors rien, si ce n’est l’indication de la vérité de la partie: le public assistait bel et bien à un match de reprise. Des approximations ici et là, des métabolismes usés par les us et coutumes d’une préparation certainement exigeante. Dans une telle opposition, marquer en premier est la meilleure échappatoire au jeu. «Ce but nous a assommé, expliquait l’ancien du LS, David Marazzi. Avant, on maîtrisait bien notre sujet, on était plutôt solides. Menés, c’est devenu difficile de trouver des espaces chez eux, qui n’avaient plus besoin de proposer quoi que ce soit offensivement.»

Bloc-équipe chamboulé

Le Mont a ensuite essayé le jeu long, mais Patrick Bengondo (ex-Winterthur) était souvent trop court, surtout physiquement. Les ouailles de John Dragani ont tenté le jeu court, mais sa rampe de lancement Fabian Stoller (ex-Bienne), ne trouvait jamais la cadence voulue, encore moins le rythme nécessaire pour servir l’hélice Helios Sessolo, l’unique Montain qui semblait apte à amener du danger en terres argoviennes. Pis, privés de sa robuste charnière centrale Ibrahim Tall (suspendu) et François Marque (blessé), Le Mont n’avait d’autre choix que de reculer Bertrand Ndzomo, habituellement si bon dans son rôle de métronome du milieu.

Un bloc-équipe pareillement chamboulé, n’était-ce pas trop déstabilisant pour prétendre à mieux? «Bon, en même temps, Wohlen ne s’est pas créé tant d’occasions que ça, ils ont surtout été efficaces», relativisait le même Marazzi. Efficaces certainement, mais jamais brillants outre mesure. Et voilà donc que Le Mont, à peine le championnat entamé, ne va pas encore regarder sa montre pour rattraper ses points de retard; mais il va déjà devoir faire des choix de jeu pour son futur. (24 heures)

Créé: 24.07.2016, 22h51

Jeux Olympiques d'hiver

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...