Des fédérations hésitent à exclure des sportifs russes

Dopage Après la décision du CIO de refiler la patate chaude à ses membres, seule une dizaine de sélectionnés a été recalée lundi.

Le nageur russe Vladimir Morozov a été recalé lundi par la Fédération internationale de natation.

Le nageur russe Vladimir Morozov a été recalé lundi par la Fédération internationale de natation. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Une décision honteuse!» Le verdict du Comité international olympique (CIO), dimanche, qui a décidé de ne rien décider ou plutôt de refiler la patate chaude à ses fédérations, a suscité de vives réactions dans le monde sportif. Le refus de Thomas Bach et son comité d’exclure la Russie des Jeux de Rio malgré un dopage d’Etat avéré a fait, forcément, couler beaucoup d’encre.

«Courage, fuyons», écrivions-nous, lundi, en une de notre quotidien. Dans le Bild, on abonde en parlant de «lâcheté». Pour le Daily Mail, ensuite, c’est «un jour triste où on a détruit les Jeux olympiques». Obscurantisme, confusion, chaos. La colère gronde. On s’indigne partout alors que le New York Times a même décerné «un drapeau blanc au CIO pour se rendre».

Jörg Schild déçu et fâché

Président de Swiss Olympic, Jörg Schild est, lui, dépité. «C’était une action orchestrée par l’Etat, par les services secrets et surtout par le Comité national olympique, s’indigne-t-il. Je suis surpris d’apprendre que la décision finale n’appartient tout à coup plus au CIO mais aux fédérations sportives. Je suis déçu que le CIO manque l’opportunité de prouver son leadership. Et fâché car le CIO n’entreprend rien lui-même alors que la Russie a trahi les autres comités nationaux olympiques. Le CIO parle toujours de la famille olympique. Là, un membre de celle-ci a trahi tous les autres, et d’une manière incroyable. Quelle est la valeur de la charte si le CIO n’agit pas maintenant? C’est une gifle pour tous les comités nationaux olympiques, et pour toutes les sportives et tous les sportifs.»

Or donc, à l’exception de Darya Klishina, repêchée par la Fédération d’athlétisme (parce qu’elle s’entraîne aux Etats-Unis), tous les athlètes russes restent éliminés des JO après la confirmation du Tribunal arbitral du sport. Ils ont triché, c’est écrit dans le rapport McLaren. D’autres noms y figurent aussi.

Sur la base des critères fixés par le CIO, la Fédération internationale de natation, qui va encore procéder à une nouvelle analyse de tous les échantillons des Mondiaux de Kazan de 2015, estime que sept nageurs russes ne sont pas éligibles pour le Brésil: trois médaillés des JO 2012 (Yulia Efimova, Vladimir Morozov et Nikita Lobintsev) mais aussi Natalia Lovtcova, Anastasia Krapivina, Mikhail Dovgalyuk et Daria Ustinova ont soit été mêlés à une affaire de dopage, soit figurent eux aussi sur le rapport McLaren. Efimova, quadruple championne du monde et médaillée de bronze sur 200 m brasse aux Jeux de Londres, a été la première, lundi, à annoncer faire appel de son exclusion devant le Tribunal arbitral du sport de Lausanne.

Officiellement, deux haltérophiles et un lutteur ont aussi été déclarés non éligibles lundi. Et donc retirés de la liste de la délégation russe. Il reste encore plus de 300 sportifs autorisés actuellement à défiler au Brésil sous réserve, bien sûr, de la délibération d’autres fédérations.

Pour l’heure, les tennismen et les cavaliers russes ont tous reçu le feu vert de leur fédération. La Fédération de judo devrait suivre ce mouvement. Et qu’attendre de la Fédération internationale d’escrime, présidée par un… Russe?

Le nerf de la guerre

Pourquoi des fédérations hésitent-elles à prendre le témoin de l’athlétisme et actionner à leur tour le couperet? Poser la question, c’est y répondre. Ah le nerf de la guerre…

Une exclusion de tous les sportifs russes aurait eu de graves conséquences politiques. Il y a aussi d’importants enjeux financiers. Des contrats avec des sponsors, sans oublier les droits TV, ont été signés.

Aujourd’hui, la Fédération internationale d’athlétisme a le sentiment d’être le dindon de la farce pour avoir voulu respecter l’éthique du sport au détriment de l’argent. Les athlètes russes, qui n’ont jamais été pincés pour dopage, crient au scandale, en menaçant de se retourner contre ladite fédération.

En interdisant à Yuliya Stepanova de s’aligner à Rio, sous prétexte de son passé d’athlète dopée, le CIO a aussi porté un grave coup à la politique des agences antidopage en direction des repentis. «Yuliya Stepanova a contribué à exposer courageusement le plus grand scandale de dopage de tous les temps», a commenté Olivier Niggli, le directeur général de l’AMA, estimant que l’agence est très «inquiète du message envoyé (du fait de son interdiction à participer aux JO) aux lanceurs d’alerte pour le futur». Une décision qui sera aussi certainement lourde de conséquences…

Créé: 25.07.2016, 22h52

Articles en relation

Combien de sportifs russes seront à Rio?

Dopage Le CIO doit se prononcer dimanche sur les cas de dopage non révélés, avec en perspective une bataille judiciaire qui pourrait continuer jusqu'aux JO. Plus...

Maintenant, le CIO peut punir tout le sport russe

Dopage Le Tribunal arbitral du sport a rejeté l’appel des 68 athlètes russes, ils demeurent exclus de Rio. Le CIO se réunit dimanche afin de décider s’il élargit la sanction, pour des JO sans Russie. Plus...

Le CIO refile la patate chaude aux fédérations

Dopage Le sort des sportifs russes, qui risquent une exclusion des JO de Rio, n’est pas réglé. Le pouvoir olympique n’a pas tranché. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.