Passer au contenu principal

Federer: «Borg et McEnroe sont des incroyables conteurs»

Roger Federer a pris ses quartiers à Genève. À trois jours de la Laver Cup, il parle de Nadal, du poids des records, des liens que cette compétition tisse.

Organisateur de la Laver Cup, Roger Federer se dit «plus relax» pour cette 3e édition. «Je sais que la formule fonctionne.»
Organisateur de la Laver Cup, Roger Federer se dit «plus relax» pour cette 3e édition. «Je sais que la formule fonctionne.»
BASTIEN GALLAY

Roger Federer, toute la Suisse est en panique depuis dix jours à l’idée que Rafael Nadal s’empare du record des titres en Grand Chelem. Comprenez-vous cette angoisse que vous ne semblez pas partager?

D’abord, je ne crois pas que le pays soit en panique (sourire). Ensuite, dans cette course au record, je ne peux contrôler que ce qui dépend de moi. J’ai adoré égaliser le record de Sampras, puis le battre. Ce furent des émotions très fortes que personne ne pourra m’enlever. Même si Rafa me dépasse, puis que Novak en fait de même, ce moment restera, ma joie aussi. Battre un record, c’est un bonheur pour toujours. Le conserver, ce n’est qu’une question de temps.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.