Federer forfait, qui portera le drapeau suisse à Rio?

Olympisme Le Bâlois était le grand favori pour succéder à Wawrinka le 5 août à Maracanã. Et si cet honneur revenait à une femme?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quatre ans après Stan Wawrinka, qui avait porté avec fierté le drapeau suisse à Londres, on ne connaît toujours pas l’identité de celui ou celle qui aura l’honneur de lui succéder, le 5 août au stade de Maracanã. Suite au coup de tonnerre lié au forfait de Roger Federer, c’est le grand favori qui se brésille…

Avant que son genou ne le lâche, le Bâlois, qui est toujours le sportif helvétique le plus connu de la planète, semblait être le candidat idéal pour assumer, comme à Athènes (2004) et Pékin (2008), cette responsabilité. Son corps en a décidé autrement. Du coup, quel autre athlète dans notre pays a autant de flamme que le tennisman rhénan dans le monde pour tenir ce rôle d’ambassadeur?

Chef de mission de Swiss Olympic, Ralph Stöckli entretient toujours le mystère. Arrivé lundi déjà au Brésil, l’ex-curleur assure qu’il n’a pas encore lancé sa dernière pierre: «On a besoin d’un ou d’une ambassadrice qui soit connu et qui a la force de montrer l’esprit olympique aux plus jeunes», nous confiait-il il y a une semaine à Luterbach, au moment de dévoiler la liste des sélectionnés. En attendant donc qu’on lève le voile la veille de la cérémonie d’ouverture, une petite dizaine de papables semble se dégager de cette désignation hautement symbolique.

Titrés en 2012 à Londres, Nicola Spirig et Steve Guerdat devraient logiquement être en tête de liste. Mais la championne de triathlon, qui défendra son titre le 20 août, a prévu d’arriver le 17 à Rio. Nino Schurter, le médaillé d’argent de VTT d’il y a quatre ans, ne sera en lice lui que le dernier jour des Jeux. Alors, à moins d’un voyage aller-retour éclair…

Quant au cavalier jurassien, qui était également en or en Angleterre, il a déjà réservé son billet d’avion pour le 8 août. «Mais il pourrait changer de vol, confie son frère Yannick. Car c’est un honneur qui ne se refuse pas!» Aux dernières nouvelles, il n’a toujours pas été contacté. «Cela ne doit pas être forcément un champion olympique», avait toutefois précisé le chef de mission.

Alors qui? Double médaillé olympique à Pékin (or et argent), Fabian Cancellara, qui dispute ses derniers JO, mériterait de se retrouver sous les feux de la rampe, eu égard à sa carrière, avant de mettre la flèche à droite. Or, prendra-t-il le risque d’écourter sa nuit (c’est long un défilé!) sachant qu’il se mettra déjà en selle tôt le lendemain dans l’épreuve en ligne de cyclisme?

Alors qu’il faut remonter à Séoul en 1988 pour retrouver une sportive (Cornelia Bürki) tout devant le cortège, si c’était malgré tout une femme qui scintillait sous la flamme?

Et si Ralph Stöckli avait jeté son dévolu sur Martina Hingis? Devenue la reine du double, celle qu’on appelait la petite princesse de Trübbach a longtemps été aussi connue que Roger Federer dans la planète tennis. Mais elle a été contrôlée positive (cocaïne) en 2007 avant d’effectuer son retour gagnant. Cela fait un peu tache…

Quintuple médaillée aux championnats d’Europe de gym, Giulia Steingruber ferait, elle, une candidate propre en ordre, comme on aime en Suisse. C’est peut-être elle, finalement, qui va porter le drapeau…

Créé: 27.07.2016, 23h08

Qu’en pensent-ils?

Fabian Kauter (escrimeur): «Quarante ans après mon père, Christian Kauter, qui avait porté le drapeau aux JO de Montréal, cela aurait été un grand honneur pour moi. Mais, comme je n’ai pas remporté de médaille à Londres, on ne m’a malheureusement pas demandé. Maintenant que Roger Federer n’est plus là, le choix devrait se porter logiquement entre Nicola Spirig, Nino Schurter, s’ils sont déjà présents ou alors Steve Guerdat ou Fabian Cancellara qui sont connus dans le monde entier. Ils le mériteraient…»

Swann Oberson (ancienne nageuse, présente aux JO de Pékin et de Londres): «Je n’aurais de toute manière pas choisi Federer. Mais plutôt Nicola Spirig ou alors Sven Riederer. Comme le triathlon est à la fin, seront-ils déjà là le 5? Cela pourrait être donc Fabian Cancellara. Ou alors ma copine Tiffany Géroudet, qui a été championne d’Europe et qui dispute ses derniers Jeux.»

Darius Rochebin (journaliste, présentateur du «19.30» sur la RTS): «Même si Stan Wawrinka a déjà porté le drapeau il y a quatre ans à Londres, le règlement n’interdit pas qu’il soit à nouveau devant le cortège à Rio, non? Comme Federer, son visage est immédiatement reconnaissable. Ou alors Tadesse Abraham qui est aussi fier d’être Suisse…»

Anne Richard (comédienne): «Pourquoi ne pas offrir cet honneur à une femme, à Martina Hingis par exemple?» C.MA.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.