Zeki Amdouni est au SLO pour faire valser les défenses

FootballFormé à Carouge, le jeune attaquant de 18 ans a préféré jouer en Challenge League avec Stade-Lausanne-Ouchy qu’aller plus haut.

Avec Stade Lausanne-Ouchy, Zeki Mohamed Amdouni a trouvé un environnement parfait pour éclore.

Avec Stade Lausanne-Ouchy, Zeki Mohamed Amdouni a trouvé un environnement parfait pour éclore. Image: MARIUS AFFOLTER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quand il démarre balle au pied, il n’y a pas que les battements de son cœur qui s’affolent. Tout le monde s’écarte. À 18 ans, Zeki Mohamed Amdouni a déjà séduit de nombreux observateurs. C’est à la Fontenette, à Carouge, dès ses premiers matches en juniors, qu’il a commencé à dérouter les défenses. C’est aussi un peu grâce à son talent que la formation stellienne a été promue en Promotion League ce printemps. Ce Genevois d’origine turque et tunisienne était forcément dans le viseur de Servette depuis pas mal de temps, mais le garçon de 18 ans a finalement préféré poursuivre sa progression en Challenge League avec le Stade-Lausanne-Ouchy. Mais comment le grand frère grenat a-t-il pu laisser filer une telle pépite? «Chaque parti a fait son choix», répond Constantin Georges, directeur général du club de la Praille.

«Bosseur, sérieux, humble»

Ancien entraîneur de Zeki à Étoile Carouge (lors des exercices spécifiques avec les attaquants) et aujourd’hui «talent manager» des Grenat, Piero Costantino a été l’un des premiers à le proposer aux dirigeants servettiens. «C’est un garçon volontaire, bosseur, sérieux, humble, qui sait ce qu’il se veut, que je connais depuis six ans, qui a la tête sur les épaules. Il m’avait d’ailleurs demandé conseil par rapport aux agents qui tournaient autour de lui, mais étant alors directeur sportif, je ne pouvais pas trop le diriger. Je l’ai surtout conseillé sportivement.»

Son intention était qu’il s’engage contractuellement avec Servette, tout en lui laissant la possibilité de le prêter en Challenge League. «Mais si le club lui a fait une offre concrète, son entourage en a décidé autrement, regrette Costantino. Maintenant, il a effectué un bon choix sportif dans un environnement qui lui donne sa chance avec un entraîneur intelligent qui fait confiance aux jeunes. Après trois matches, il n’y a pas besoin d’être Einstein pour s’apercevoir qu’il est déjà au-dessus du lot. Seul regret: s’il va encore progresser sur le terrain, il ne bénéficiera pas des structures d’un club professionnel à côté pour accélérer son développement physique et franchir un pas supplémentaire. Dommage.»

Sion, YB et Bâle étaient aussi intéressés

Son agent, Benny Maddi, confirme l’intérêt manifesté par les dirigeants du Stade de Genève, avant d’expliquer les raisons qui l’ont poussé à décliner la proposition. «On avait fait le nécessaire au mois de mars en sollicitant des entretiens, on a discuté avec le directeur sportif, mais Servette a tardé à nous faire une offre par rapport au joueur, raconte le manager français. Comme nous arrivions en juin et que nous étions en possession d’autres sollicitations comme Bâle, Young Boys, Sion, c’est Stade-Lausanne-Ouchy qui a su nous convaincre. Une fois que nous avions donné notre parole aux Vaudois, cela n’aurait pas été correct de faire marche arrière. On a choisi de ne pas brûler les étapes.»

L'endroit propice pour éclore

Avec le néo-promu lausannois, Zeki Mohamed Amdouni a trouvé l’endroit propice pour éclore. «Je ne vous cache pas que je ne pensais pas lui donner aussi vite autant de temps de jeu, reconnaît son entraîneur, Andrea Binotto. Il y a des matches de préparation où il avait souffert dans les duels physiques. Mais en le titularisant d’entrée, il m’a donné raison.» Il a même livré une rencontre exemplaire, avec en plus deux buts de toute beauté, dimanche passé contre Vaduz. «Mais attention, prévient son coach, mon rôle est de rester prudent pour éviter qu’il se disperse. Après une performance aussi remarquable, il doit être capable maintenant de confirmer. À son âge, ce n’est pas toujours évident de trouver la continuité. Je l’ai déjà vu lors d’entraînements où il réussit deux ou trois choses de bien avant de disparaître.»

Andrea Binotto est conscient que son «virtuose» a le talent pour réussir une bonne carrière dans le football, mais aussi qu’il n’est qu’au début de son apprentissage, qu’il a encore beaucoup de choses à améliorer. «Les défenseurs adverses vont commencer à le connaître, à lui de continuer de travailler pour trouver la solution.» Dès dimanche à Wil…

Acquérir de la régularité

Fan de Lionel Messi, ce milieu offensif, capable de jouer en pointe, ne regrette pas son choix. «C’est un bon tremplin pour moi, pour l’instant cela se passe bien, se réjouit Zeki. Mais je suis conscient que si je veux réussir dans le foot, je dois encore acquérir de la régularité. Si techniquement la différence de ligue n’est pas un problème pour moi, je dois aussi m’améliorer physiquement et tactiquement.» L’ancien protégé de Jean-Michel Aeby à Carouge (qui l'a fait énormément progresser) apprend vite. «Je n’oublie pas que c’est lui qui m’a lancé dans le bain la saison dernière», poursuit celui qui vient de commencer, en parallèle, des études de commerce.

Servette l'attend...

Zeki Mohamed Amdouni, qui n’a pas encore décidé s’il jouera pour la Turquie (très intéressée) ou la Suisse (les M21 l’ont aussi à l’œil), a signé un contrat de trois ans avec le club de Vidy. «Mais on ne sait pas encore de quoi demain sera fait, il a une clause qui lui permettrait de partir avant s’il reçoit une offre concrète d’un club de Super League», précise son agent, qui n’a fermé la porte ni à Servette, ni aux autres.

«S’il nous appelle aujourd’hui, il peut venir demain, se marre Piero Costantino. Un gars comme lui, aussi costaud sur ses jambes alors que morphologiquement c’est encore un enfant, capable de prendre le ballon et d’éliminer aussi facilement des adversaires, il y en a peu en Super League.»

Celui qui rêve de partir un jour à l’étranger et jouer la Ligue des champions comme Messi n’a pas fini d’affoler les… dirigeants de club. En attendant, c’est avec le SLO qu’il fait valser les défenses.

Créé: 09.08.2019, 22h22

L’avant-match

IGP Arena, dimanche 14h30, Wil - SLO

Déplacement L'équipe s’entraîne ce matin sur un terrain synthétique, la surface qu’elle retrouvera à Wil. Pour éviter la fatigue d’un voyage matinal, le staff a décidé de partir samedi.

Renfort La présence de la nouvelle recrue Oussou, en provenance de Sion, est encore incertaine. Une question d’intégration dans un groupe qui travaille ensemble depuis déjà plusieurs semaines. Il s’est entraîné avec celui-ci pour la première fois vendredi.

Défense C’était le point faible de SLO lors du dernier match contre Vaduz (3-3). Andrea Binotto ne ferme pas la porte à des changements dans la ligne défensive.

Articles en relation

Stade-Lausanne-Ouchy se fait peur mais arrache son premier point

Football Les Vaudois sont revenus deux fois au score face à un Vaduz en confiance (3-3). Plus...

Stade-Lausanne-Ouchy mal payé face à Winterthour

Football Les Lausannois se sont inclinés 2 à 1 «à domicile», à Nyon. Mais ils auraient pu prétendre à mieux. Plus...

Les deux visages du football lausannois

Face-à-face Andrea Binotto et Giorgio Contini, les coachs des deux clubs vaudois de Challenge League – SLO et le LS –, ne s’étaient jamais rencontrés. Nous les avons réunis juste avant la reprise. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.