Battu, le SLO doit laisser filer le wagon de tête

FootballPiégés sur trois contres, les hommes de Binotto ont subi la loi d’un Wil ultraréaliste.

Entré à la pause, Yanis Lahiouel (à gauche) n’est pas parvenu à mettre fin au mutisme de l’attaque lausannoise.

Entré à la pause, Yanis Lahiouel (à gauche) n’est pas parvenu à mettre fin au mutisme de l’attaque lausannoise. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La formation emmenée par l’ancien international Ciriaco Sforza se plaît à jouer de sales tours à Stade Lausanne Ouchy. Déjà vainqueurs sur leurs terres lors de la quatrième ronde du championnat (0-2), les Saint-Gallois ont remis le couvert à l’extérieur, ce samedi (0-3).

Dominateurs dans tous les compartiments du jeu, les Lausannois ont pourtant été impuissants en phases offensives et un peu naïfs défensivement. Ils ont dû s’avouer vaincus sur trois contres conclus par l’intenable Filip Stojilkovic, auteur d’un triplé. Pourtant, les hommes d’Andrea Binotto le savent désormais: les erreurs se paient cher à ce niveau. Désireux de jouer un corner à deux, les Lausannois se sont fait contrer. Lancé par Brahimi, Stojilkovic a enrhumé Tavares d’un crochet avant d’ajuster Barroca.

Impuissance offensive

Fidèle à son principe de jeu et gardant constamment le pied sur le ballon, le néo-promu a bien tenté de réagir, en vain. Au contraire, les Vaudois se sont même fait surprendre une nouvelle fois, à la suite d’une mauvaise transmission de Ndongo plein axe. La rupture, emmenée par Fazliu, est un modèle du genre. Schmied a trouvé sur une touche pour Stojilkovic dans les 5 mètres, laissé étrangement seul par la défense adverse. Le prolifique attaquant, 7 buts en 11 matches, ne se faisait pas prier pour transformer l’offrande.

Imprécis en phases offensives et trop tendre défensivement, le SLO a tenté, mais n’a pas pu. «On a joué, mais sans mettre l’intensité qu’il faut dans les duels pour remporter un match, regrettait Andrea Binotto. C’est une équipe qui joue les transitions, on le sait, et on n’a pas été assez attentifs.» Malgré l’entrée de deux joueurs offensifs dès la pause, les Lausannois n’ont pas su inquiéter Kostadinovic, qui a passé un début de soirée bien tranquille.

Deux tirs cadrés

En panne d’inspiration et incapables de changer de rythme dans les 20 derniers mètres, les pensionnaires de Colovray n’ont cadré que 2 de leurs 18 tirs. Un ratio bien insuffisant pour régater face à des Saint-Gallois cliniques. Lancé dans le dos de la défense locale, Stojilkovic inscrivait le numéro trois après avoir devancé la sortie de Barroca. Quatre frappes cadrées, trois goals, la sanction est sévère.

Avec cette défaite, SLO (6e, 14 points) se retrouve devancé de six unités par son adversaire du soir, 3e à l’issue de la rencontre. Une bien mauvaise opération comptable, même si Andrea Binotto refuse de se focaliser sur le classement. «Un match, il faut le jouer en fonction de ce que l’on est capable de montrer. C’est le contenu du match qui m’intéresse», ajoutait le coach lausannois.

Les Lausannois vont au-devant de deux rencontres de prestige où ils devront montrer un autre visage. Dès la semaine prochaine, ils affronteront le voisin Lausanne-Sport, qui caracole en tête du championnat. Trois jours plus tard, c’est l’ogre bâlois qui se présentera à Colovray, pour les huitièmes de finale de la Coupe de Suisse.

Créé: 21.10.2019, 10h22

SLO - Wil 0-3 (0-2)

Stade de Colovray, 250 spectateurs.

Buts: Stojilkovic (18e 0-1, 26e 0-2, 73e 0-3).

SLO: Barroca; Danner, Manière, M’Fuyi, Tavares; Laugeois (79e Dalvand), Gaillard (61e Perrier); Parapar, Gazzetta, Ndongo (46e Amdouni); Oussou (46e Lahiouel).

Wil: Kostadinovic; Rohner (17e Celant), Schmied, Kamberi, Schmid; Muntwiler (82e Ndau), Abedini; Brahimi (60e Von Niederhaüsern), Fazliu, Duah (70e Krasniqi); Stojilkovic.

Articles en relation

Le SLO subit la loi de Wil à domicile

Football Piégé sur trois contres de St-gallois cliniques, Stade Lausanne Ouchy a dû s’avouer vaincu samedi. Plus...

Qui donc arrêtera Stade-Lausanne-Ouchy?

Football En Challenge League, le néo-promu bat Kriens et est désormais invaincu depuis sept matches. Plus...

Zeki Amdouni est au SLO pour faire valser les défenses

Football Formé à Carouge, le jeune attaquant de 18 ans a préféré jouer en Challenge League avec Stade-Lausanne-Ouchy qu’aller plus haut. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.