À Échandens, c’est la IIA qui fait trembler les filets

Football110 buts en 20 matches: Daniel Alves Escobar et ses potes s’éclatent aux Rueyres

Eddy Bridy (à droite), l'entraîneur de la IIA, est chanceux de pouvoir compter sur un buteur comme Daniel Alves Escobar.

Eddy Bridy (à droite), l'entraîneur de la IIA, est chanceux de pouvoir compter sur un buteur comme Daniel Alves Escobar. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que, cette saison, la «IIA» du FC Échandens (5 e ligue) est sortie de sa réserve en cartonnant régulièrement chaque week-end (110 buts en 20 matches, il n’y a pas mieux en Suisse), l’équipe phare du village a, elle, toutes les peines du monde à faire trembler les filets. Que 26 réussites en 20 rencontres, soit la plus faible attaque de son groupe de 3e ligue: mince alors!

«Notre meilleur marqueur, Mathieu Alou, auteur de 14 buts au premier tour, s’est déchiré les ligaments lors de la préparation», déplore l’entraîneur de la «une», Philippe Ehrensperger.

Cela n’a pas empêché toutefois la première de sauver sa place en 3e ligue. «Maintenant, poursuit le coach, si nous avions été en danger de relégation, nous aurions pu faire appel au buteur de la deuxième équipe, lequel nous aurait vraiment fait du bien…»

Ce goaleador, c’est Daniel Alves Escobar. Ancien joueur de 2e ligue avec le LUC et Forward Morges, l’attaquant avait été décisif en juin dernier lors des finales de promotion avec la «une», où il avait fait la différence lors des trois derniers matches.

Aujourd’hui il joue surtout pour son plaisir dans une catégorie de jeu indigne de son niveau de jeu. «Cela fait drôle que le meilleur joueur du club s’aligne en 5e ligue, mais c’est son choix, regrette Ehrensperger. Il voulait rejoindre ses copains et on respecte sa décision.»

Daniel Alves Escobar avait en effet émis le désir, après les finales l’an passé, de retrouver ses potes de la IIA dirigés par Edy Bridy, lequel lui apprend, en parallèle, le «métier», lui qui envisage dans quelques années de coacher.

29 buts en 13 matches!

En attendant, il s’éclate en claquant goal sur goal: déjà 29 buts lors des treize parties qu’il a disputées alors qu’il en reste deux (samedi à Ollon à 20 h 15 et mardi 28 contre Cugy). «Et encore, se marre-t-il. Je suis légèrement blessé. Mais je joue quand même un petit moment», poursuit ce buteur hors pair qui peut souvent se contenter d’un coup d’accélérateur et de dix minutes pour tromper un gardien. Il lui est même arrivé de s’offrir un sextuplé au premier tour!

«Depuis qu’on a atteint la barre des cent buts et qu’on est officiellement promus en 4e ligue, on espère rester désormais invaincus», sourit un Daniel Alves Escobar qui n’a pas fini de sortir de sa réserve…

Créé: 24.05.2019, 19h03

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.