Passer au contenu principal

FootballLes jardiniers continuent de bichonner leur terrain

Même en l’absence de matches, les pelouses resplendissent grâce au travail des intendants.

Philippe Schaefer: «En ce moment, c’est assez simple.»
Philippe Schaefer: «En ce moment, c’est assez simple.»
Jean-Luc Auboeuf

S’il doit en rester un, ce sera lui: le jardinier du club. Seul sur le terrain, il fait des allers-retours sur son tracteur, à bichonner sa pelouse avec amour. Durant la pandémie, pas question de laisser monter les mauvaises herbes. Si on a vu quelques pissenlits et pâquerettes s’inviter sur quelques terrains, la grande majorité sont taillés pico bello. Une coupe printanière qui nécessite une bienveillance de tous les jours de la part des intendants.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.