«Ce n'est pas la première épreuve que je dois surmonter»

FootballParce qu'il n'a pas accepté la prolongation de contrat que lui proposait le FC Wil, Zivko Kostadinovic a été écarté par son équipe.

Pour Zivko Kostadinovic, la compétition ne reprendra pas avant l'été prochain.

Pour Zivko Kostadinovic, la compétition ne reprendra pas avant l'été prochain. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Zivko Kostadinovic n'a pas oublié, bien sûr. Lorsqu'il est arrivé au FC Wil, l'homme sortait à peine d'une longue, très longue convalescence. Même si le gardien lausannois avait perdu quelques-uns de ses repères dans la mésaventure, le club saint-gallois n'avait pas hésité à lui faire confiance et à lui proposer un joli contrat... qui court encore à l'heure actuelle. C'est bien là tout le problème. Si, d'une certaine façon, il est redevable envers l'actuel 6e de Challenge League, l'ancien portier du Mont aurait aimé un peu plus de considération au moment où il a émis le souhait de, peut-être, aller voir ailleurs en fin de saison, alors que ses dirigeants multipliaient les appels du pied pour lui proposer une prolongation. Les deux parties ne sont pas parvenues à trouver un terrain d'entente et le directoire du club a pris une décision rude mais de plus en plus commune: rayer son gardien des feuilles de match jusqu'au terme de l'exercice, soit lorsque son contrat se terminera.

Une situation qui n'est pas sans rappeler celle de Sébastien Wüthrich à Servette, écarté du contingent grenat cet hiver. À la différence près que, si dans le cas du Genevois il était surtout question d'argent, Zivko Kostadinovic espérait aussi et avant tout pouvoir franchir une étape dans sa carrière sportive. «J'ai 27 ans, une belle expérience de la Challenge League et j'estime que mes prestations depuis quelque temps parlent pour moi. Si je veux pouvoir goûter à la Super League, c'est maintenant.»

Il s'offre des séjours à Renens

Les chiffres lui donnent, effectivement, un certain crédit. D'abord parce que, sur les 69 matches qu'il a disputés avec Wil, le Bosnien d'origine n'a encaissé que 88 goals. Ensuite et surtout car les performances de son équipe ont plongé depuis qu'il a été envoyé en tribunes, mi-novembre. En 2020, les Saint-Gallois n'ont engrangé qu'un petit point en quatre sorties. «Ça ne sort pas de ma bouche, ce sont les statistiques, glisse le gardien formé au Team Vaud. Mais je pense surtout que le message envoyé au reste de l'équipe n'est pas le bon. Dans ce groupe, il n'y quasiment que des jeunes. Ce n'est pas prétentieux de le dire, mais je faisais partie des cadres. Plusieurs m'ont dit qu'ils n'étaient pas tranquilles. Parce que si c'est arrivé à moi, ça pourrait aussi finir par leur arriver à eux.»

Quoi qu'il en soit, Zivko Kostadinovic va devoir prendre son mal en patience d'ici la fin du championnat et la prochaine fenêtre de transferts. «Ce n'est pas vraiment un problème. Trois mois, ce n'est pas grand-chose», assure-t-il. L'homme aux 138 parties de Challenge League continue de s'entraîner avec l'équipe, s'offre même une deuxième séance journalière en salle et, à côté de ça, il redécouvre les joies d'avoir des plages de libre le week-end dans son agenda. Le grand Zivko (1,96 m) en profite d'ailleurs pour venir trouver sa famille, à Renens. «Ma compagne vient aussi du coin. On est bien établis en Suisse allemande, on possède un rythme de vie agréable. Mais ça fait du bien de passer du temps avec nos proches.»

Au pied d'une nouveau montagne

D'autant plus que ces moments pourraient devenir rares. Parce qu'après avoir vadrouillé dans toutes la Suisse, de Nyon à Schaffhouse, en effectuant même un détour par Vaduz, le portier n'exclut pas de s'ouvrir les portes de l'étranger. «La priorité, c'est la Super League. Mais les places sont chères. Cet hiver, j'ai eu quelques contacts avec Saint-Gall pour remplacer Stojanovic. Sauf qu'ils ont préféré prendre Zigi. La Challenge League? Plusieurs clubs nous ont contactés lorsqu'ils ont appris ma situation. Mais plutôt dans l'optique de se placer pour le prochain mercato estival. Si tombe une offre intéressante, alors pourquoi pas.»

Après être revenu d'un grave accident de la route et d'une très sérieuse blessure au genou, voilà Zivko Kostadinovic face à une nouvelle épreuve. «Ce n'est pas la première que je dois surmonter. Je sais que j'en sortirai grandi.»

Créé: 19.02.2020, 16h09

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.