Le SLO est devenu une équipe de Challenge League

FootballLes Lausannois, qui se sont imposés 3-0 face à Chiasso, ont gommé les imperfections qui leur coûtaient cher en début de saison.

Roland Ndongo a inscrit un doublé, samedi.

Roland Ndongo a inscrit un doublé, samedi. Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Marcos Carballo était assez satisfait du coup que Stade-Lausanne venait de jouer à Chiasso, samedi à Colovray (3-0). «On les a longuement étudiés à la vidéo. On a compris que, pour leur prendre la possession du ballon, cela nous demanderait beaucoup d’efforts pour pas grand-chose. Alors on a décidé de frapper autrement», a lancé l’entraîneur-assistant du SLO.

Les Stadistes se sont montrés intransigeants derrière. Ils ont tenté de percer la défense tessinoise sur des séquences courtes et cela ne pouvait pas mieux fonctionner. Ils n’ont pas été aussi impressionnants que d’habitude dans la jouerie? C’est vrai, mais tout avait été préparé pour que cela fonctionne. Le staff lausannois découvre à peine les instruments vidéo à disposition des clubs de ligue nationale, mais Andrea Binotto (en vidéo ci-dessous) et ses collègues n’ont pas tardé à en faire bon usage.

Une preuve de plus de la capacité d’adaptation du néo-promu. En fait, on pourrait presque croire que Stade-Lausanne-Ouchy n’a eu besoin que de sept petits matches pour trouver sa place en Challenge League. «On sait d’où on vient, on n’a pas oublié le début de saison galère. Alors on ne s’enflamme pas», a toutefois calmé le double buteur Roland Ndongo, alors que lui et ses coéquipiers viennent d’enchaîner quatre succès. Une série victorieuse dont les sources sont multiples.

Si on a parlé du bon travail effectué par le staff, il faut aussi souligner l’excellent management du club. La ligne défensive n’a pas apporté toutes les garanties nécessaires lors des premiers matches? Une réponse concrète et efficace a été apportée sans tarder, avec les signatures de William Le Pogam et de Christopher Mfuyi. Résultat: aucun but encaissé lors des trois dernières sorties en championnat. Yanis Lahiouel n’avait pas de concurrence au poste d’attaquant de pointe? Le SLO a engagé l’ancien Sédunois Konan Oussou, qui s’est immédiatement illustré en marquant lors de ses deux premières apparitions.

Le mérite des joueurs

Il ne faut pas non plus négliger le mérite des joueurs, qui doivent sans doute en avoir un peu marre que les louanges reviennent toujours aux hommes qui les dirigent. La vérité, c’est que cette équipe n’a pas fini d’étonner par ses ressources qui semblent inépuisables. On pense à la polyvalence de Roland Ndongo, passé d’ailier à buteur en cours de match samedi, avec le succès que l’on connaît. À Quentin Gaillard, infaillible plaque tournante à mi-terrain, à nos yeux le meilleur Lausannois cette saison. Aux coups d’éclat de Juan Manuel Parapar. À l’agressivité toujours bien dosée de Jérémy Manière. À ce banc duquel peut surgir le danger à tout moment.

Le SLO, bien sûr, n’est pas à l’abri d’un coup dur. Les blessures simultanées – mais a priori pas trop graves – de Lahiouel et Oussou constituent d’ailleurs une sérieuse épine dans le pied. La pire erreur serait sans doute de se croire déjà arrivé, alors que le championnat n’est même pas entré dans son deuxième quart. Reste que Stade-Lausanne a peut-être fait le plus dur: retrouver cette confiance indissociable de tous ses grands succès des dernières saisons.


Stade-Lausanne-Ouchy - Chiasso 3-0 (2-0)

Stade de Colovray, 400 spectateurs.

Arbitre: Stefan Horisberger.

But(s): 5e Parapar 1-0, 31e Ndongo 2-0, 70e Ndongo 3-0.

Stade-Lausanne-Ouchy: Barroca; Danner, Manière, Mfuyi, Le Pogam; Laugeois, Gaillard (62e Perrier); Parapar (77e Delley), Gazzetta (52e Eleouet), Ndongo; Oussou (24e Amdouni). Entraîneur: Binotto.

Chiasso: Guarnone; Padula, Lurati, Hajrizi, Gamarra; Pugliese (63e Antunes); Huser, Doldur, Bahloul (46e Rossi); Kryeziu, Marzouk. Entraîneur: Lupi.

Avertissements: Amdouni (46e, jeu dur), Hajrizi (51e, jeu dur), Le Pogam (57e, antijeu), Antunes (64e, jeu dur), Mfuyi (81e, jeu dur).

Expulsion: Amdouni (48e, jeu dangereux, deuxième avertissement).

Créé: 22.09.2019, 16h05

Articles en relation

Pour SLO, le duel face au FC Chiasso représente le match piège par excellence

Football Si le néopromu veut assurer son maintien sans souffrir, cela passe par des victoires contre ce type d’adversaires. Plus...

Le FC Bavois peut rire, le LS espérer et SLO rêver

Football Les trois clubs vaudois qualifiés pour les huitièmes de finale de la Coupe ne peuvent pas se plaindre du tirage au sort. Plus...

Le SLO poursuit son chemin en Coupe

FOOTBALL Stade Lausanne Ouchy s'est imposé 4 à 2 à Kriens grâce à une fin de match du tonnerre. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.