«Mon souhait, c'est de laisser Terre Sainte en 1re ligue»

Football vaudoisFabio Albii (32 ans) pense gentiment à soigner sa sortie. Le capitaine de l'USTS, en course pour la promotion, ne l'imagine pas ailleurs qu'en 1re ligue. Interview.

Image: Jean-Luc Auboeuf

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fabio Albii n'a connu que deux clubs dans sa carrière: le Stade Nyonnais et l'US Terre Sainte, dont il est le capitaine emblématique. Très élégant milieu de terrain de 32 ans, le numéro 8 de l'USTS n'a qu'une envie: ramener son club de coeur en 1re ligue pour pouvoir prendre sa retraite footballistique l'esprit libre.

Fabio, enfin, c'est la reprise!

Oui, enfin! Chaque footballeur n'a qu'une hâte en préparation, c'est que ça recommence. On y est.

Bon, franchement à Terre Sainte, ça va, vous avez la chance d'avoir de belles installations...

Je suis d'accord avec vous. On peut s'entraîner dans de très bonnes conditions ici et en plus, avec l'hiver qu'on a eu, on a pu vraiment bien se préparer pour ce deuxième tour.

Et puis, la campagne de transferts a été plutôt bonne, non?

Le club a voulu faire plus local, plus famille. Les départs ont ainsi été compensés par des joueurs de la région. On a les retours de Benoît Bryand et de Christophe Debluë, par exemple, deux gars qui sont d'ici et qui connaissent parfaitement le club.

En tant que capitaine et vrai clubiste, ça doit vous plaire ça, non?

Oui, bien sûr. Il y a toujours eu une bonne ambiance à Terre Sainte, il ne faut surtout pas mal interpréter mes propos. Mais là, depuis cet hiver, on sent le petit truc en plus qui peut faire la différence. Ce sont des détails dans le vestiaire, cette petite entente supplémentaire...

Faire la différence, c'est à dire vous aider à terminer en tête?

On aimerait bien remonter d'un niveau, on ne le cache pas. L'équipe a beaucoup fait le yo-yo entre la 1re ligue et la 2e ligue inter ces dernières années, on est remontés, redescendus, remontés, redescendus... On aimerait bien se stabiliser en 1re ligue.

Ce qui se passe à Vallorbe-Ballaigues (lire notre article ici), ça vous interpelle?

Non, pas du tout. Ce qui se passe dans les autres équipes, sincèrement, c'est égal. On respecte chaque adversaire, on se prépare dans la semaine pour jouer contre chacun. Notre entraîneur nous parle des points forts et des faibles de l'équipe adverse et voilà. Je sais qu'il est allé voir jouer Le Locle en préparation, il va nous en parler ce vendredi soir et on saura tout ce qu'on à savoir sur eux. Avec la qualité qu'il y a dans notre groupe, si on fait bien le boulot, si on respecte les consignes de l'entraîneur, on sera des candidats très sérieux à la montée, sans penser à Vallorbe ou aux autres.

Vous imaginez Terre Sainte monter et se stabiliser en 1re ligue?

C'est l'objectif. On a renforcé encore notre identité avec beaucoup de gars du club, le comité a insisté pour faire monter des jeunes en première équipe et nous, les quatre ou cinq anciens, ceux qui ont la trentaine, on veut monter pour pouvoir se retirer tranquillement à un moment donné.

Rassurez-nous, vous ne pensez pas à la retraite?

Chaque année on y réfléchit un peu plus (rires)! Ce qui est sûr, c'est que mon souhait est de laisser Terre Sainte en 1re ligue, en milieu de tableau.

Vous ne prendrez donc pas votre retraite avant, promis?

J'aimerais bien, en tout cas! C'est mon objectif personnel. Après, passé 30 ans, les blessures sont plus compliquées à gérer, on ne sait jamais. J'ai eu la chance dans ma carrière d'être rarement blessé, donc je n'y pense pas trop. Ce qui est sûr, c'est que j'ai envie de partir en me disant que le boulot est fait et que le club est serein.

Créé: 15.03.2019, 14h33

Trois points derrière Val-Bal

Leader de ce groupe 2 de 2e inter, Vallorbe-Ballaigues compte trois points d'avance sur Terre Sainte à l'entame de ce deuxième tour. L'USTS reçoit Le Locle (12e) samedi à 17h30 aux Rojalets dans l'espoir de lancer idéalement ce deuxième tour.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.